Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

241 MILLIARDS POUR L’AUTOROUTE YAOUNDÉ-DOUALA

Cameroon Tribune

Ecrit Par le 29 Jun 2012 Publié dans la categorie: Actualités, Economie


Quatre conventions ont été signées jeudi à Yaoundé, parmi lesquelles celle relative au financement de la première phase de ce grand projet.

Le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) a signé quatre conventions ce jeudi 28 juin à Yaoundé. Emmanuel Nganou Djoumessi et les représentants de la Eximbank of China, de l’Union européenne (UE), de l’Agence française de développement (AFD) et de la Banque mondiale (BM) ont ainsi pu mettre à la disposition du gouvernement camerounais une enveloppe de quelque 281 milliards de F pour servir aux programmes d’investissement dans divers domaines : mines, formation professionnelle, forêts et environnement, infrastructures de transport et communication.

Pour ce qui concerne la convention de financement avec Eximbank of China, les 241,4 milliards de F qu’elle apporte à notre pays serviront à supporter les coûts de construction de la première phase de l’autoroute qui reliera Yaoundé à Douala. En mars dernier, la partie chinoise, sollicitée par les autorités camerounaises en octobre 2011, avait déjà manifesté son adhésion à ce grand projet du gouvernement dans le domaine des infrastructures de transports (Voir C.T. du 19 mars 2012). C’est d’ailleurs la compagnie chinoise China First Highway Engineering qui construira la route dont le tracé final comptera 215 km. Un bon point qui en préfigure d’autres, a annoncé l’ambassadeur de Chine, Xue Jinwei, en scellant l’accord pour le compte de la banque chinoise.

Après la convention de prêt sino-camerounaise, le ministre Nganou Djoumessi a également signé, au nom du Cameroun, un groupe d’accords avec la France, l’Union européenne et la Banque mondiale. L’UE a, à cette occasion, accordé un don de 11,8 milliards de F affectés au projet de construction de la route de Maroua à Magada qui fait partie, dans l’Extrême-Nord, du corridor Douala-N’Djamena. Selon le Minepat, cette route devra améliorer les échanges nationaux et régionaux. Jeudi, par ailleurs, M. Nganou Djoumessi a exprimé le souhait du Cameroun de voir la coopération avec les trois institutions intervenant dans ce chapitre participer davantage aux projets de grande envergure telle que la boucle autoroutière Douala-Yaoundé-Kribi-Bafoussam-Limbe.

Par le canal de l’AFD, ce sont 13,6 milliards de F, issus du Contrat de désendettement et de développement (C2D) que le Cameroun récupèrera afin de financer des aménagements environnementaux et l’éducation des ruraux. Le Programme sectoriel forêt-environnement (7 milliards de F) et des formations aux métiers non-agricoles en zone rurale (6,5 milliards de F) seront les bénéficiaires de cette rétrocession de la dette due à Paris par Yaoundé. Quant à la Banque mondiale, son prêt d’environ 15 milliards de F est destiné au Projet de renforcement des capacités dans le secteur minier.

© Cameroon Tribune : Jean Baptiste KETCHATENG

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current day month ye@r *