Hébergement Web Mutualisé - Wise Host

Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Affaire Comey: Trump n’est pas au bout de ses peines


Ecrit Par le 11 Jun 2017 Publié dans la categorie: A La Une, Afrique, Monde


0 Flares Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Pin It Share 0 Email 0 0 Flares ×
Donald Trump (g.) et l'ancien directeur du FBI, James Comey.

Donald Trump (g.) et l’ancien directeur du FBI, James Comey.

Donald Trump passe le weekend dans l’un de ses clubs de golf au New Jersey, après une autre semaine qui ne lui pas été favorable. Il voulait promouvoir son plan pour moderniser les infrastructures, mais les Américains étaient plus intéressés par l’audition de James Comey, l’ancien directeur du FBI, que 20 millions d’entre eux ont suivie. Trump va, cette semaine, se concentrer sur l’emploi et l’enseignement professionnel. Mais aura-t-il plus de succès—?

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

Donald Trump s’estime blanchi par l’audition de James Comey, car il a dit ce qu’il voulait lui entendre dire : il ne fait pas l’objet d’une enquête sur l’affaire russe. Il veut donc « retourner gouverner ce grand pays ».

Il n’est toutefois pas encore au bout de ses peines. S’il est trop tôt pour l’accuser d’obstruction à la justice, une série d’enquêtes se poursuivent dont la plus rigoureuse menée par le procureur spécial, Robert Mueller.

Trump s’est dit prêt à répondre à ses questions sous serment pour rejeter les accusations de Comey. La commission du renseignement de la Chambre lui a demandé de son côté de remettre d’ici le 23 juin les enregistrements de ses conversations avec l’ex-patron du FBI, s’ils existent. Trump reste mystérieux à leur sujet.

Jeff Sessions auditionné

La commission judiciaire du Sénat envisage de son côté de demander à Comey de venir déposer devant elle, ce qu’il a refusé dans le passé. Mais il pourrait y être obligé s’il reçoit une assignation à comparaître du Congrès.

Mardi, l’attention se portera sur l’audition du ministre de la Justice, Jeff Sessions, qui a accepté de témoigner devant la commission du renseignement du Sénat qui l’interrogera sur ses contacts avec l’ambassadeur de Russie.

0 Flares Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Pin It Share 0 Email 0 0 Flares ×

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *