Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

AFFAIRE VANESSA TCHATCHOU : COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU COLLECTIF « RENDONS-LUI SON BÉBÉ »

AfricaPresse.com

Ecrit Par le 11 May 2012 Publié dans la categorie: Actualités, Société


Report du procès ministère public contre Dr Vincent-Sosthène FOUDA au 12 juin prochain.

Pour faire suite à la première audience du procès opposant le Ministère public au Dr Vincent Sosthène Fouda, Le Collectif « Rendons-lui son bébé » prend acte de la décision du juge à reporter le procès au 12 juin prochain.

L’audience du 8 mai dernier s’est terminée « en queue de poisson » selon l’expression même du Dr Fouda car « le Ministère public à claquer la porte » !

Le juge a fait état de ce qu’un individu, en l’occurrence Vincent-Sosthène FOUDA, accusé entre autres d’attroupement illégal ne pouvait pas faire foule tout seul. Le Ministère Public a récusé cette thèse et a refusé que des personnes présentes dans la salle du tribunal, qui ont participé aux manifestations organisées par le Dr FOUDA et qui étaient prêtes à témoigner soient entendues.

Le Collectif « Rendons-lui son bébé » tient à dénoncer avec la dernière énergie le comportement arrogant, et vindicatif du procureur et à s’indigner contre son action dont l’objectif manifeste est de détourner l’objet du procès pour en faire celui de l’homme politique au mépris du droit qui n’interdit dans aucune de ses dispositions d’entendre des témoins sous prétexte que le prévenu a plaidé coupable.

Le Collectif « Rendons-lui son bébé » attend du procureur qu’il fasse son travail et laisse le juge faire le sien afin que justice soit rendue dans le strict respect de la dignité humaine, de la présomption d’innocence et des lois en vigueur.

Pour rappel, la genèse de ce procès est le soutien du Dr Vincent Sosthène FOUDA à la jeune Vanessa Tchatchou – dont le bébé né le 20 août 2011 à l’hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Ngousso a mystérieusement disparu quelques heures après sa naissance – par l’organisation et la participation à des manifestions populaires devant l’hôpital Gynéco-Obstétrique et pédiatrique de Ngousso, Yaoundé.

Rappelons que cet homme qui comparaît pour avoir soutenu la juste et noble cause d’une jeune maman éplorée à la suite de la disparition de son bébé aura été torturé, battu et humilié lors de ses détentions au Commissariat central de Yaoundé. Le Dr Vincent-Sosthène FOUDA fait face à la Justice pour avoir eu le courage de « dé-couvrir » le trafic des nourrissons qui fait des ravages dans notre pays et d’oser se lever face à l’indifférence des autorités et à l’injustice flagrante auxquelles fait face la jeune Vanessa Tchatchou.

Aujourd’hui, Vincent-Sosthène FOUDA fait face à des accusations graves :

1- Organisation et participation à des manifestations publiques non-autorisées

2 – S’être retrouvé dans un attroupement devant l’hôpital Gynéco-Obstétrique et Pédiatrique de Ngousso.

Cet homme est jugé pour sa volonté de lever le voile sur le vol et le trafic des nourrissons et d’avoir décidé de mener le combat contre ce phénomène au Cameroun, parce qu’il s’est indigné de la manière inhumaine dont a été traitée une jeune maman à qui on a subtilement volé le bébé et qu’on a depuis ce jour fatal privée des joies maternelles et familiales, une jeune fille qui ne s’est pas laissée corrompre et décourager malgré les pressions de toutes sortes dont elle a fait l’objet, cette jeune fille qui par sa posture héroïque, a su éveiller un profond sentiment de solidarité chez les Camerounais – mêmes les plus insensibles.

Le collectif « Rendons-lui son bébé », fort de ses 7700 membres prévient qu’il suit attentivement ce procès et demeure vigilant afin de s’assurer que le Dr FOUDA sera jugé sur la base de l’équité, de la vérité et des faits réellement établis. Nous en appelons à la Justice camerounaise pour faire preuve de clarté, de transparence et de bonne foi dans le traitement de ce dossier.

Le Collectif « Rendons-lui son bébé » tient aussi à informer l’opinion publique que des moyens de pression de toutes sortes telles que le blocage de sa connexion internet et de sa ligne téléphonique sont exercés sur le Dr FOUDA afin de l’empêcher de communiquer avec l’extérieur.

Nous soutenons et soutiendrons notre porte-parole jusqu’au bout et lui réaffirmons ici notre solidarité et notre engagement afin de faire triompher la vérité au sujet du bébé de Vanessa Tchatchou et de lutter efficacement contre le trafic de nourrissons au Cameroun.

Nous en appelons à la vigilance du peuple camerounais car, des renvois répétitifs auront pour conséquences de retarder l’éclosion de la vérité dans « l’affaire Vanessa Tchatchou ». Nous tenons du même souffle, à mentionner qu’ils n’affecteront pas notre détermination à combattre le trafic des nourrissons au Cameroun afin d’en arriver à l’éradication de cette incongruité sociétale.

Yaoundé, le 11 mai 2012

Pour le collectif « Rendons-lui son bébé »,
Françoise Memono Mbarga
Chargée des Communications

© Correspondance de : Françoise Memono Mbarga

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current day month ye@r *