Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Afrique du Sud: condamnés pour avoir tenté d’enfermer un Noir dans un cercueil


Ecrit Par le 25 Aug 2017 Publié dans la categorie: Actualités, Afrique du Sud


Des militants de l'ANC manifestent devant le tribunal de Middleburg lors du jugement des deux fermiers Willem Oosthuizen et Theo Martins Jackson, le 25 août 2017.

Des militants de l’ANC manifestent devant le tribunal de Middleburg lors du jugement des deux fermiers Willem Oosthuizen et Theo Martins Jackson, le 25 août 2017.

Deux fermiers blancs ont été déclarés coupable par la cour pour avoir essayé d’enfermer vivant un Noir dans un cercueil. Les faits se sont déroulés l’année dernière. Le supplice avait été filmé puis diffusé sur internet. Une vague d’indignation avait traversé le pays, devant les images violentes d’un homme noir menacé d’être enterré vivant par des hommes blancs, et ce plus de 20 ans après la fin de l’apartheid.

Les deux fermiers ont été condamnés pour « tentatives de meurtre », « enlèvement », « agression » et « intimidation ».

A l’énoncé du jugement, l’un des accusés, tête baissée, lâche un soupir. L’autre sourit, avant de tomber dans les bras d’une proche. Probablement un sourire de soulagement : il sort libre du tribunal. La libération sous caution des deux fermiers a été prolongée. Mais c’est peut-être leur seule satisfaction.

Ils ont essayé de convaincre la juge qu’ils ne voulaient pas tuer mais intimider Victor Mlotshwa, ouvrier de 27 ans, entré par effraction sur leurs terres. Sans succès. Deux vidéos diffusées durant le procès sont accablantes. Elles montrent le jeune homme dans le cercueil, tremblant de peur, tentant de se débattre, l’un des deux hommes lâchant à son ami : « Arrose-le d’essence ».

Pour la juge, pas de doute, il s’agit d’une tentative de meurtre. Et pour les militants aussi bien de l’ANC (African National Congress), le parti au pouvoir, que de la DA (Democratic Alliance, dans l’opposition), il s’agit d’un crime raciste. Ils étaient plusieurs dizaines à s’être déplacés devant le tribunal de Middelburg, pancartes à la main, avec pour slogan « Black Lives Matter » (« la vie des Noirs compte »).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *