Hébergement Web Mutualisé - Wise Host

Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Afrique – Gabon (Insolite): En plein vol, le Ministre gabonais de la Santé se fait dérober environ 24 millions FCFA

AfricaPresse.com

Ecrit Par le 1 Nov 2016 Publié dans la categorie: Afrique, Gabon, Insolites


Le ministre Leon N'zouba

Le ministre Leon N’zouba

À son arrivée à Paris, il découvre que son sac, rangé au-dessus de lui, a été fouillé pendant qu’il s’est endormi.
Le Ministre gabonais de la Santé, Léon N’Zouba, vient d’avoir une expérience regrettable, à en croire le journal français L’Obs. En effet, ce dernier affirme qu’il s’est fait dérober dans la nuit du 28 au 29 octobre dernier, 37.000 euros en billes de 500 (soit environ 24 millions FCFA), pendant le vol 977 d’Air France entre Libreville et Paris.

Les faits se sont déroulés pendant que le Ministre était endormi. C’est à son arrivée à Paris qu’il découvre que son sac, rangé au-dessus de lui, a été «fouillé et allégé d’une somme rondelette rangée dans deux enveloppes».

Juste après son arrivée à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, le Ministre s’est rendu au commissariat du 8e arrondissement de Paris pour y déposer une plainte pour vol «sans préciser la provenance ni la destination d’une telle somme». L’enquête ouverte donne occasion à la Cellule française de lutte contre le blanchissement des capitaux et le financement du terrorisme de rechercher la provenance et la destination d’une telle somme.

«Les voyageurs assis en première classe cette nuit-là aux côtés de Léon N’Zouba, tout comme les stewards de la compagnie aérienne française présents à bord du vol, pourraient désormais être interrogés par les policiers», rapporte le journal.

Certains ministres de la santé du continent noir aiment trainer avec eux de grosses sommes d’argent en espèces. Il y a quelques mois, le Ministre de la Santé publique du Cameroun faisait état d’un vol de plusieurs millions dans sa résidence à Yaoundé.

Auteur:

Peter KUM

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *