Hébergement Web Mutualisé - Wise Host

Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Afrique – Guinée Équatoriale: Calixte Beyala déclare que les Français veulent imposer un autre successeur au président Obiang Nguema

AfricaPresse.com

Ecrit Par le 10 Jan 2017 Publié dans la categorie: A La Une, Actualités, Afrique, Culture, Diaspora, Guinée Equatoriale


Calixte Beyala

Calixte Beyala

L’écrivaine d’origine camerounaise estime qu’ils «ont peur» de l’actuel vice-président Teodorin Obiang Nguema.
Calixthe Beyala a commenté le procès des biens mal acquis intenté à Paris contre le fils du Président équato-guinéen. Elle l’a fait au cours d’une émission de débat diffusée sur la télévision Afrique Media le 6 janvier 2017. Pour l’écrivain d’origine camerounaise, il n’existe pas d’affaire de biens mal acquis. C’est juste une manigance de Français qui proposent aux hommes politiques africains des choses dans leur pays en leur disant que ce sont de très bonnes affaires. «C’est toute une organisation, une mafia qui est mise en place pour prédater. Ça n’a rien de juridique. C’est de la prédation économique», croit-elle.

«C’est du vol», soutient Calixthe Beyala qui explique alors que c’est toute une vision, une philosophie, un calcul qui consiste à dépouiller l’autre pour s’enrichir. Pour elle, ces Français se partagent le butin et donnent une impression d’humanisme, de droit, de légalité. Pour elle, «tout ce qui se passe là est complètement illégal».

L’écrivaine considère néanmoins que ces choses n’arriveront plus aux Africains. «Les Africains se sont fait avoir depuis 4 siècles, mais on se fera de moins en moins avoir grâce à ce genre d’histoires», déclare la lauréate du Grand Prix du roman de l’Académie française.

Elle trouve aussi un côté purement politique à l’affaire des biens mal acquis. «Il y a un aspect qui arrange sur le plan politique: ils ont peur de ce vice-président. Ils en ont peur, ils ne voudraient pas qu’il devienne Président. Est-ce à dire qu’ils ont un autre candidat à la succession d’Obiang Nguema qui n’est pas Teodorin ?», se demande la Franco-Camerounaise.

Auteur:

Pierre Arnaud NTCHAPDA

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *