Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Ajustement du budget 2018 au Cameroun : 14 milliards FCFA pour le Conseil constitutionnel et la Décentralisation


Ecrit Par le 18 Apr 2018 Publié dans la categorie: A La Une, Actualités, Cameroun


budget

Si le montant global initial de 4 513,5 milliards de FCFA est resté le même, certaines administrations publiques et poches de dépenses ont vu leur enveloppe s’alléger au profit de ces deux.

Dans une ordonnance signée le 9 avril 2018, le président de la République réduit les finances destinées  au ministère de l’Administration territoriale,  aux dépenses communes et aux interventions en investissement, pour doter le ministère de la Décentralisation et du Développement local, et le Conseil constitutionnel d’enveloppes budgétaires.

 Dans le détail, le texte qui modifie certaines dispositions de la loi de finances de l’exercice en cours, ôte au ministère de l’Administration territoriale (Minat) un montant de 8,4 milliards de FCFA sur l’enveloppe initialement  fixée à 39,04 milliards de FCFA. Soit une réduction de 1,6 milliards de FCFA sur le budget de fonctionnement et 6,8 milliards de FCFA sur celui d’investissement public. Evalué à 30,5 de FCFA, le nouveau budget du Minat va entre autres œuvrer à assurer une administration efficace et une gestion optimale du territoire en vue de la sécurité des personnes et des biens.

De la même manière l’allocation réservée aux dépenses communes passe de 268,9 milliards de FCFA à 264,9 milliards de FCFA, soit une coupe de 4 milliards de FCFA. Ainsi modifiée, cette somme est destinée à couvrir les dépenses non réparties de l’Etat en fonctionnement.

Pour ce qui est des interventions en investissement, elles s’élèvent désormais à 228,7 milliards de FCFA, alors que le budget voté était de 230,2 milliards de FCFA. Soit une différence de 1,5 milliards de FCFA. Cette nouvelle enveloppe est censée assurer la disponibilité des fonds de contrepartie, ainsi que la couverture des autres charges non réparties de l’Etat en investissement.  

Ces coupes budgétaires bénéficient ainsi au ministère de la Décentralisation et du Développement local et Conseil constitutionnel. La première administration se voit ainsi dotée d’une enveloppe de 11,4 milliards de FCFA. Soit 3,6 milliards de FCFA pour le budget de fonctionnement et 7,8 milliards de FCFA pour celui destiné à l’investissement public. La seconde quant à elle hérite d’un montant de 2,5 milliards de FCFA. Soit 2 milliards de FCFA pour le fonctionnement et 500 millions de FCFA pour l’investissement public.

Cette dotation devrait permettre au ministère de la Décentralisation et du Développement local d’accélérer le processus de décentralisation, d’accompagner et d’évaluer l’action des collectivités territoriales décentralisées en matière de développement local et de rendre opérationnel les services du ministère. S’agissant du Conseil constitutionnel, le financement est destiné à assurer l’opérationnalisation et la coordination de ses services.

Précisons que cette modification de la loi de finances 2018 survient plus de deux mois après l’entrée en vigueur du Conseil constitutionnel et plus d’un mois après le réaménagement du gouvernement qui a vu la mise sur pied d’un ministère dédié à la Décentralisation et au Développement local.

Thierry Christophe YAMB

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *