Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Assemblée nationale: Les députés Rdpc à plat ventre devant Paul Biya


Ecrit Par le 6 Jul 2012 Publié dans la categorie: Actualités, Politique


L’acte est certainement inédit dans les annales parlementaires du Cameroun. Mardi dernier, les 152 députés (l’Assemblée nationale en compte 180) du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc, au pouvoir) ont adressé une motion de soutien au président de la République, Paul Biya. Le texte à la dévotion du président national du Rdpc, signé de tous parlementaires du «parti du flambeau», en dehors d’Ayah Paul Abine, entré en dissidence, a été lu et publié sur les ondes et antennes des médias publics.

«Réunis à Yaoundé dans le cadre des travaux de la deuxième session ordinaire de l’année législative en cours [cette session s’est achevée mercredi dernier, ndlr], les députés du groupe parlementaire Rdpc à l’Assemblée nationale en marge de leurs activités, se sont penchés sur les questions d’actualité de l’heure», lit-on d’entrée de jeu.

Plus loin, les élus du Rdpc félicitent Paul Biya«pour la mise en oeuvre effective des grandes réalisations, [lui] expriment leur total soutien dans la lutte contre la corruption et le détournement des deniers publics, [lui] réaffirment leur fidélité aux institutions républicaines qu’ [il] incarne avec beaucoup de bonheur, [lui] renouvellent leur soutien loyal et indéfectible dans l’accomplissement de [sa] lourde et délicate mission, prient Dieu Tout Puissant de [lui] accorder ainsi qu’à toute [sa] famille santé et longévité afin de parachever l’important chantier de construction d’un Cameroun moderne démocratique et prospère qu’[il] a si heureusement engagé».

Cette motion de soutien survient après une session au cours de laquelle les députés du Rdpc ont sorti le grand jeu pour faire barrage aux propositions de l’opposition; notamment celle visant à créer une commission d’enquête parlementaire en vue de faire la lumière sur la gestion des 32 milliards Fcfa dédiés notamment au dédommagement des victimes du crash de la Camair du 3 décembre 1995.

Selon le Rdpc, les ayant-droits ont déjà été dédommagés. Information démentie par une victime, Marguerite Welissane, citée dans la quatrième lettre ouverte de Marafa Hamidou Yaya. Déjà, dans son discours d’ouverture de la session parlementaire qui s’est achevée mercredi, le président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yéguié Djibril, avait dénoncé l’activité épistolaire de l’ancien ministre d’Etat, qui, à son sens, s’illustre par la «fuite en avant» et «l’amalgame».

«L’Assemblée nationale quant à elle, reste entièrement disposée à connaître de toute sollicitation visant à consolider l’action déjà en cours. J’engage ainsi l’ensemble des députés et chacun à s’impliquer, d’abord sur le terrain en sensibilisant les compatriotes sur les enjeux du combat à mener et sur la nécessité de préserver la paix, la cohésion et notre unité car, la victoire sera celle de tout le monde. Ensuite, clairvoyance et perspicacité toutes les matières à nous soumises dans le cadre dudit combat. Elus de la 8ème législature, les patriotes que vous êtes ne sauraient s’accommoder d’état d’âme lorsque l’intérêt supérieur de la nation nous interpelle», avait ensuite scandé Cavaye. En dehors de l’adoption de la loi modifiée sur le Tribunal criminel spécial, les Camerounais ne garderont donc pas un souvenir impérissable de la session parlementaire de juin 2012.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>