Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Audiovisuel: Les femmes de l’ombre


Ecrit Par le 20 Aug 2012 Publié dans la categorie: Actualités, Cinéma, Culture, Media, Société


Elles sont caméramen et sont peu à exercer ce métier. Pourtant, pour la plupart, les prémices de la profession s’annonçaient depuis le bas âge. Mme Kamsig est l’une d’entre elles. C’est la première femme à exercer ce métier à la chaine publique, et la doyenne à Yaoundé. Un produit du centre de formation professionnelle d’Ekounou (Cfpa) première promotion, 1988, soit 24 ans dans le métier. A l’époque les caméras pesaient près de 19 kg, une des raisons qui expliqueraient l’abandon de plusieurs de ses collègues féminines.

Mme Ewande Anne Dolores en est une autre. Elle est femme caméra depuis 8 ans. Ses débuts s’effectuent à Equinox tv à Douala où elle a travaillé pendant 5 ans. Elle tient d’ailleurs à dire qu’elle est «un produit d’Equinox tv». Un de ses meilleurs souvenirs sur le terrain, c’était lors d’un tournage des émeutes 2008, où elle s’est retrouvée au milieu d’une embuscade sur le pont du Wouri, entre les manifestants et la police anti-émeutes. Elle a dû plonger dans l’eau pour échapper à un lynchage. Actuellement, elle travaille pour Vision 4, et sa passion pour la caméra remonte à longtemps. «Quand j’étais enfant, j’aimais beaucoup les photos et j’appréciais des femmes derrière les caméras, que je voyais sur les chaines occidentales dans les documentaires».

Ce vendredi 20 juillet 2012, Anne D. n’est pas en couverture. Elle porte néanmoins un «Jean», des ballerines et un t-shirt. Un accoutrement qui lui permet d’être prompt à un déplacement. Cela ne l’empêche pas cependant de porter ses talons aiguilles, «je suis masculine et je fais l’effort d’être coquette», rassure-t-elle.

Enfin, il y a Mme Signe toute aussi particulière. En plus d’exercer le métier de cameraman à Afrique Média, elle est maquilleuse. Pour elle, les deux vont de paire. «Lors d’une interview, j’en profite pour maquiller l’interviewé, et cela rend l’image plus belle, et celui-ci est plus confiant». Son calme et son sens de l’observation l’aident à rester performante.

Entre vie privée et boulot

L’une des choses que les femmes redoutent c’est le poids des caméras professionnelles; celles-ci pèsent, même si les dames avouent qu’elles sont habituées. Il en est de même avec les regards, surtout ceux des hommes qui aiment bien les titiller. Il arrive qu’au moment des tournages, les règles de politesse soient mises à l’écart, et il y a plus de bousculades, chacun pour soi et moins de galanterie. Pour Anne Dolores «on est choyé par la gent masculine, et cela nous fait chaud au cœur», les cas sont légions. Un jour à une conférence de presse à l’office du bacc, Mme Ngo Nkam Marie camérawoman est arrivée en retard, et les places qui offrent une bonne visibilité pour les prises de vue étaient occupées, un de ses collègues a du lui céder sa place afin que celle-ci ait des meilleures images.

Toutes Ces femmes rencontrées ont une vie privée, en dehors de leurs activités professionnelles. Certaines sont épouses, mères d’enfants, les plus jeunes sont fiancées ou compagnes. Mais pour elles, c’est un métier qui reste ingrat et difficile: «les journalistes et les présentateurs d’émissions sont arrogants alors que les personnes responsables de leur notoriété se retrouvent derrière les caméras, qu’ils négligent», s’offusque une des femmes, qui aimerait sentir «une petite reconnaissance de la part du téléspectateur». En plus, «on ne cherche pas à savoir si tu as une famille, un mari, un enfant; tu es présente de lundi à lundi. Et pour une femme qui allaite, c’est pénible. Je suis souvent arrivée au boulot avec mon fils», déclare une autre. Pour ménager vies privée et professionnelle, elles considèrent tout simplement la vie comme une sauvegarde de la discipline, leur devise.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *