Hébergement Web Mutualisé - Wise Host

Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Bertrand Traoré, le «petit» qui a bien grandi


Ecrit Par le 27 Jun 2017 Publié dans la categorie: A La Une, Afrique, Burkina Faso, Célébrités, Sports


Le Burkinabè Bertrand Traoré. GABRIEL BOUYS / AFP

Le Burkinabè Bertrand Traoré.
GABRIEL BOUYS / AFP

Finaliste de la Ligue Europa avec l’Ajax Amsterdam cette saison, Bertrand Traoré est désormais Lyonnais. A 21 ans, l’international burkinabè s’apprête à découvrir la Ligue 1. Et tout le monde attend qu’il fasse des miracles avec son pied gauche au Parc OL, à commencer par son frère protecteur, Alain Traoré.

Il y a quelques mois, dans les couloirs du stade de Franceville au Gabon, Bertrand Traoré faisait figure de leader chez les Etalons avant d’affronter la Guinée-Bissau. Une victoire lui permettait d’atteindre les quarts de finale de la CAN 2017. Et on se souvient que le frère d’Alain Traoré disait vouloir prendre ses responsabilités avant cette rencontre piège. Il doublera la mise en seconde période.

« La CAN au Gabon lui a permis de prendre confiance en lui »

Son penalty raté en demi-finale face à l’Egypte n’a pas freiné ses ardeurs. Il a même demandé à Paulo Duarte, le coach, d’être aligné durant la petite finale contre le Ghana finale pour ne pas rentrer bredouille. Il repartira du Gabon avec la médaille de bronze autour du cou. L’espoir numéro 1 des Etalons, dont le talent fut précoce, est devenu international en 2011 à l’âge de 16 ans, et convoqué à la CAN 2012. « La CAN 2017 lui a permis de prendre confiance en lui. Il peut se dire maintenant que ce n’est plus le “petit chouchou”de la sélection que tout le monde a vu gamin. Maintenant c’est le “petit” (1,77 m) qui nous porte. Souvent, on lui dit que l’on compte sur lui », explique Alain Traoré à RFI.

Aujourd’hui, l’étoile montante de la famille Traoré (même la mère a joué au football), qui avait tapé dans l’œil des recruteurs de Chelsea, s’apprête à découvrir la Ligue 1 sous le maillot de l’Olympique Lyonnais. Cette saison, le natif de Bobo-Dioulasso a régalé avec l’Ajax d’Amsterdam, prêté par Chelsea. Avec en point d’orgue la finale de la Ligue Europa battu 2-0 par Manchester United.

Bertrand Traoré ne souhaitait pas rester dans l’effectif pléthorique de Chelsea pour être certain de pouvoir s’exprimer sur le terrain chaque week-end. Même s’il reste le premier joueur burkinabè à avoir trouvé le chemin des filets en Premier League lors de la saison 2015-2016.

« Bertrand, c’est un homme de défi »

« Je savais que c’était le bon moment pour lui de trouver un club pour lui permette de progresser », avance Alain Traoré. Il explique : « Bertrand, c’est un homme de défi. Et à chaque fois, personne ne l’attendait. Que ce soit à Vitesse Arnhem aux Pays-Bas ou à l’Ajax Amsterdam (13 buts en 39 rencontres cette saison, ndlr). C’est un bosseur et j’ai toujours cru qu’il y arriverait. Parfois des gens pensent que je ne suis pas objectif, mais il a des qualités ! »

L’ancien joueur d’Auxerre et de Lorient qui porte un regard bienveillant sur son petit frère assure que le cadet va « écrire son histoire ». Même si au Burkina Faso, les fils sont toujours comparés au Papa, Isaïe, ancien footballeur au Racing Club de Bobo-Dioulasso, décédé dans la force de l’âge, un mois après la naissance de Bertrand Traoré.

Surdoué, en avance sur les gars de son âge et humainement attachant, Bertrand Traoré, vainqueur de la CAN des moins de 17 ans, possède selon son entourage une « grande force de caractère ». L’été dernier, Antonio Conte, l’entraîneur des Blues, disait compter sur lui avant de l’écarter au profit de Michy Batshuayi. Le voilà désormais enrôlé à l’OL où il devra confirmer son immense talent. Du côté de Bobo-Dioulasso, tout le monde attend que son pied gauche fasse vibrer le Championnat de France.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *