Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Burundi : des pluies diluviennes font au moins six morts

Jeune Afrique

Ecrit Par le 20 Mar 2017 Publié dans la categorie: Afrique, Burundi


Des inondations suite aux fortes pluies

Des inondations suite aux fortes pluies

Des pluies torrentielles ont causé la mort d’au moins six personnes au Burundi dans la nuit de jeudi à vendredi, selon un bilan officiel provisoire. Les précipitations ont également provoqué des glissements de terrain ainsi que de nombreux dégâts matériels.

« Des pluies torrentielles mêlées à des vents violents se sont abattues sur plusieurs provinces du pays cette nuit », a déclaré à l’AFP le premier vice-président burundais Gaston Sindimwo en communiquant ce bilan.

À Mabayi, dans la province de Cibitoke (nord-ouest), « un glissement de terrain a recouvert quelques maisons et pour le moment les secours ont déjà retrouvé cinq victimes », a-t-il détaillé, ajoutant que les recherches se poursuivaient.

Une personne emportée par le courant

Dans le quartier de Kinama, dans le nord de la capitale Bujumbura, où le débordement d’un caniveau a créé subitement un puissant torrent sur un terrain en pente, une personne a été emportée par le courant et est décédée, selon Gaston Sindimwo.

Les communes de Kiganda dans la province de Muramvya (centre) ou encore de Mutimbuzi, dans la province de Bujumbura-rural, ont également été touchées, mais les autorités ne disposent « pas encore du bilan des dégâts dans ces régions », a-t-il poursuivi.

162 maisons détruites

« C’est une véritable catastrophe, car il y a aussi des blessés et on a déjà dénombré pour le moment 162 maisons détruites. Mais le gouvernement est en train de tout mettre en œuvre pour venir en aide à ces populations éprouvées », a assuré le premier vice-président burundais.

Selon des témoignages recueillis auprès des habitants de Bujumbura, une puissante averse est tombée jeudi soir de 19H00 à 21H00 locales, causant de nombreux dégâts matériels. Les quartiers de Carama, Buterere ou Kinama, dans le nord de la capitale, avaient encore les pieds dans l’eau vendredi à la mi-journée.

La saison des pluies qui s’est étalée de septembre à février avait tué des dizaines de personnes et occasionné la destruction de centaines de maisons et de nombreux champs, selon les services de Gaston Sindimwo, qui coordonnent une cellule chargée des catastrophes naturelles.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *