Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Burundi – Le président Pierre Nkurunziza: «Au Cameroun, Paul Biya en est à 50 ans de présidence. La question du mandat n’est pas le problème principal des Burundais»

AfricaPresse.com

Ecrit Par le 4 Jan 2017 Publié dans la categorie: Actualités, Afrique, Burundi, Politique


Le Président du Burundi avec en face le Président camerounais qu'il cite en exemple

Le Président du Burundi avec en face le Président camerounais qu’il cite en exemple

Ceux qui en doutaient encore ont sans aucun doute eu la confirmation, il y a quatre jours, que le président de la République du Burundi, Pierre Nkurunziza a l’intention de s’éterniser au pouvoir.
Il en a donné les signes le vendredi 30 décembre 2016, lors d’une conférence publique tenue à Rutana, dans la partie Sud-Est du Burundi. À cette occasion, il y a eu un long échange à bâtons rompus avec les journalistes. Ces derniers ont posé des questions sur tous les sujets d’actualité dans ce pays d’Afrique de l’Est.

Le Chef de l’État y a apporté des réponses dans une ambiance détendue. Répondant à une question relative à sa succession lors de la prochaine présidentielle en 2020, Pierre Nkurunziza a clairement fait savoir qu’il n’excluait pas la possibilité d’être candidat à sa propre succession même si la constitution actuelle du Burundi le met hors course pour un autre mandat.

«Vous vous rappelez que j’avais annoncé que je ne me représenterais pas en 2020. C’est vrai, je l’avais annoncé conformément à une décision de justice. Mais les tribunaux ne sont pas au-dessus du peuple ni au-dessus de la Constitution. Si le peuple autorise quelqu’un à se représenter, si le peuple le demande, alors je ne trahirai pas sa confiance…

Au Cameroun, Paul Biya en est à 50 ans de présidence, et au Rwanda voisin, on change les mandats comme on veut. La question du mandat n’est pas le problème principal des Burundais. Vous, le peuple, vous pouvez décider de changer la Constitution, pour faire sauter le verrou des deux mandats. Mais si vous décidez que je ne dois pas commencer à faire cela, alors je ne m’imposerai pas». Tels sont les propos du président Pierre Nkurunziza rapportés par nos confrères de Rfi.

Devenu Président de la République du Burundi en 2005 pour un mandat de cinq ans rééligible une seule fois, Pierre Nkurunziza devait se retirer après son second mandat expiré en 2015. Mais, sa décision de ne pas partir a plongé son pays dans une grave crise sociale et politique. La contestation de l’opposition a déjà causé à ce jour plusieurs centaines de morts.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *