Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Burundi: le retour du meurtre d’albinos

Ecrit Par le 7 May 2012
Publié dans la categorie: Burundi

Burundi: le retour du meurtre d’albinos
Au Burundi, après une année d’accalmie, un albinos a été tué dans la nuit de samedi à dimanche 6 mai dans la commune de Kabezi, au sud de Bujumbura. Chantal, une jeune fille albinos de 15 ans a été tuée par un groupe de criminels, puis affreusement mutilée. L‘association Albinos sans frontière, qui a déjà dénombré une vingtaine de crimes rituels d’albinos depuis 2008, condamne et met le gouvernement en face de « ses responsabilités ».

Ces tueurs, armés d’un fusil, de machettes et de lances, sont d’abord passés au domicile des parents de la jeune fille albinos, une dizaine de kilomètres au sud de Bujumbura. Ils ont obligé sa mère à les accompagner chez un de ses fils, où la jeune Chantal avait trouvé refuge.

Sous la menace, la mère a demandé à son fils de lui ouvrir, qui tout naturellement s’est exécuté. La suite est racontée par le président de l’association Albinos sans frontière, sur place hier matin. « Ils ont pris la fillette. Deux kilomètres après, ils ont égorgé la fillette, et ils ont décapité ses jambes et ses bras, on a trouvé la fillette jetée dans un fossé par ces malfaiteurs ».

Frustration, colère, désarroi. « Le choc est rude », explique Kassim Kazungu après ce meurtre, le dix-huitième qui touche sa communauté en moins de quatre ans au Burundi, d’autant explique-t-il, que tous les assassins d’albinos, condamnés et regroupés dans la prison de Ruyigi dans l’est du Burundi, se sont évadés en 2011.

« Depuis 2008 au mois d’août jusqu’aujourd’hui, nous comptons dix-huit enfants albinos déjà massacrés. Nous pensons que l’Etat est impuissant, parce que s’il était puissant, à Ruyigi comme vous le savez, il y avait dix-huit personnes qui étaient condamnées, mais aujourd’hui il n’y a plus personne. Tous se sont évadés de la prison et nous, nous pensons que c’est eux-mêmes qui continuent ces massacres d’albinos. Nous demandons à l’Etat – où sont ces gens là qui avaient été condamnés à cause des massacres d’albinos ? »

Très gênées, plusieurs autorités burundaises contactées par RFI ont refusé de s’exprimer, en se réfugiant derrière le secret de l’instruction.
Source: RFI

One Response to Burundi: le retour du meurtre d’albinos

  1. Sébastien Fullum

    20/06/2012 at 22:34

    Je vous écris du Canada. Ma supérieure, à mon travail, est du Burundi. Raison pour laquelle j’ai trouvé ce triste article. Cette nouvelle montée de violence gratuite DOIT être reconnu et condamnée! Que ces meurtriers décident qu’il n’y a pas place dans ce monde pour des personnes albinos est irréelle! Qu’il y ait une recherche approfondie sur ces actes!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>