Hébergement Web Mutualisé - Wise Host

Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Burundi: Le secrétaire général de l’ONG Alternance Africaine à propos de Pierre Nkurunziza: ‘’Il a entamé des réformes importantes pour son pays’’

admin

Ecrit Par le 26 Oct 2016 Publié dans la categorie: Afrique, Burundi, Politique


0 Flares Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Pin It Share 0 Email 0 0 Flares ×

Pierre-Nkurunziza

Le secrétaire général de l’ONG Alternance Africaine a embouché la même trompette que ces prédécesseurs de la coalition des 1873 ONG. Gueye Aboubacar a apporté son soutien sans faille et indéfectible au Président Pierre Nkurunziza.

«L’alternance dans un pays passe aussi par voie référendaire», c’est en ces propos que le secrétaire général de l’ONG Alternance Africaine a ouvert le point de presse qu’il a animé sur la situation au Burundi. Indiquant que Pierre Nkurunziza a entamé pour son pays, de grandes réformes depuis qu’il dirige le Burundi. «Le président Pierre Nkurunziza a entamé de grandes réformes à la tête de son pays. Et chacune de ces reformes aspire au bien-être de son peuple», a fait remarquer Gueye Aboubacar. C’est pourquoi, il a invité les burundais à soutenir leur président. «Quelle que soit ce qui a été fait, il faut passer à autre chose. Le peuple burundais doit travailler en harmonie et en parfaite intelligence avec le président Pierre Nkurunziza, car faire la belligérance mettra le pays en retard», regrette-t-il. Aussi, a-t-il demandé au président de la coalition des 1873 ONG pour la défense des Africains et de leurs leaders, le président Harouna Douamba, de prendre les choses en main comme il l’a fait pour le Gabon et comme il le fait en Guinée Equatoriale. Gueye Aboubacar s’est dit prêt et aux ordres du président Harouna Douamba, dont il attend les directives. Il a aussi salué le Président en exercice de l’Union Africaine, qui, dit-il au-lendemain du courrier du président de la coalition lui demandant de prendre des décisions à propos du Gabon, a, pour la première fois, avec une rapidité exemplaire, enjoint Jean Ping à se référer aux lois et à la constitution de son pays. «Je demande au Président Déby de soutenir officiellement, au nom de l’Union Africaine, les efforts fournis par le Président Pierre Nkurunziza. Car, toute action contraire, c’est soutenir la belligérance, c’est soutenir la guérilla. Ce qui ne permettra pas à ce pays de réaliser une alternance réussie dans les années à venir», plaide-t-il. A l’endroit de l’Union Européenne, la Banque Mondiale et la Belgique, il a sollicité leur soutien à Pierre Nkurunziza. D’autant plus que leur embargo occasionnera a-t-il dit, des hostilités et plongera le Burundi dans le chao. Mais, continue-t-il, si cela devrait arriver, Alternance Africaine les prendrait pour responsable. «Il faut soutenir le pouvoir en place tout en lui faisant comprendre qu’il est à son dernier mandat et qu’il doit favoriser l’alternance. Ce qui militerait en faveur du bien-être de la population burundaise en particulier et celle de l’Afrique en général», a-t-il conclu.

par Abdrahaman Fall

Source: Alternance Africaine

0 Flares Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Pin It Share 0 Email 0 0 Flares ×

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *