Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Burundi: un convoi du PAM bloqué à la frontière et refoulé au Rwanda


Ecrit Par le 26 Apr 2017 Publié dans la categorie: Actualités, Afrique, Burundi, Rwanda


000_ms8sh_0Un convoi du PAM transportant 300 tonnes d’aide alimentaire a été refoulé à la frontière rwando-burundaise le 25 avril 2017. (Image d’illustration)

Mardi 25 avril, un convoi d’aide alimentaire du Programme alimentaire mondial (PAM) a été refoulé vers le Rwanda. Dix camions transportant 300 tonnes de nourriture arrivés à la frontière rwando-burundaise vendredi n’ont donc n’ont pas pu entrer sur le territoire burundais. Selon le porte-parole de la police burundaise, Pierre Nkurikiyé, le Burundi connait une insécurité en provenance du Rwanda depuis deux ans et s’il y a des objets ou des personnes qui proviennent de ce pays « des mesures doivent être prises ».

Les 300 tonnes de haricots sont reparties vers la centrale d’achat de Kigali ce mardi « pour des raisons de sécurité », selon la police. Son porte-parole Pierre Nkurikiye ne précise pas la nature du danger : « Il y a une insécurité qui a été perpétrée dans notre pays en provenance d’origine rwandaise. Maintenant tout le monde sait que le mal sécuritaire vient de là-bas. Si aujourd’hui il y a des objets et des personnes qui proviennent de cet endroit, on doit prendre toutes les mesures. Tous les pays ont le droit de protéger leur territoire contre toute source de criminalité extérieure ».

Le PAM chiffre ses pertes à 35 000 dollars et beaucoup plus si les autorités ne rouvrent pas la frontière, alerte Nicole Jacquet, la directrice adjointe du Programme alimentaire mondial. Elle est très inquiète : « Si le problème du corridor nord devait persister, c’est assez grave parce que cela veut dire que tous les convois devront passer par la frontière de Kobero. Pour des vivres qui viennent du Kenya ou de l’Ouganda, ça représente vraiment un très grand détour avec beaucoup de frais de transport supplémentaires pour le PAM ».

La nourriture était destinée à 112 000 personnes, des réfugiés congolais, mais aussi des Burundais. Un quart de la population a actuellement besoin d’une aide alimentaire d’urgence, selon l’ONU. Le Burundi est actuellement en proie à une période de soudure particulièrement difficile, due à de mauvaises récoltes. Le PAM essaie de son côté de débloquer cette situation auprès des autorités burundaises. En attendant, la fermeture de cet accès par le Rwanda pose de gros problèmes logistiques à l’agence onusienne comme l’a expliqué à RFI Nicole Jacquet, la directrice adjointe du Programme alimentaire mondial.

Cette aide, les 300 tonnes qui étaient à la frontière, était destinée à 112 000 personnes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *