Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Cameroun: 58 corps en souffrance à l’hôpital central de Yaoundé

AfricaPresse.com

Ecrit Par le 24 Nov 2017 Publié dans la categorie: Cameroun, Faits Divers, Nécrologie, Société


Entrée_hôpital_central_de_Yaoundé

Ces dépouilles seront remises à la communauté urbaine de Yaoundé pour inhumation en cas de non récupération par les familles concernées selon le directeur de cette structure sanitaire. Une situation qui engendre des pertes énormes.

C’est l’objet d’un communiqué publié par le Directeur de l’hôpital central de Yaoundé, le Pr Pierre Joseph Fouda et paru dans le quotidien public Cameroun Tribune mercredi dernier. Ce communiqué informe que 48 corps de sexe masculin et 10 féminins déposés entre autres par des particuliers, des institutions hospitalières, les services régionaux de la police, durant la période du 06 mai 2016 au 31 aout 2017, sont abandonnés à la morgue de cet hôpital. Parmi les 36 corps non identifiés jusqu’à présent se trouve la dépouille d’un enfant dont l’âge n’a pas été précisé.

Dans le lot, se trouve également des parties des corps tels « un pied » déposé le 11 /04/2017 par le bloc des urgences chirurgicales de l’hôpital central de Yaoundé. «Il y a des corps qui sont à la morgue depuis dix mois. Une journée s’élève à 10.000 Fcfa. Nos pertes sont donc estimées à près de dix millions de Fcfa. Les dépouilles sont pour la plupart déposées par des institutions, en occurrence les commissariats (Tsinga), les mairies, la Prison centrale de Yaoundé. Il y a aussi des corps retrouvés dans la rue ; d’autres, victimes des accidents de la circulation, de la justice populaire, etc. En général, ce sont des corps difficiles à identifier », renseigne, le Pr Pierre Joseph Fouda. Face aux pertes que cette situation engendre, et ses conséquences sur le service, le responsable de cette institution hospitalière voudrait désengorger cet espace doté d’une capacité de 75 places. Les corps non récupérés seront mis la disposition de la Communauté urbaine de Yaoundé pour inhumation.

Marie Louise SIMO

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *