Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Cameroun – Blocus du SDF à l’Assemblée nationale/Jean-Michel Nintcheu: «Il n’y aura aucun débat à l’hémicycle, tant qu’il n’y aura aucun dialogue sur la crise anglophone»

AfricaPresse.com

Ecrit Par le 24 Nov 2017 Publié dans la categorie: Actualités, Politique


Jean-Michel Nintcheu

Jean-Michel Nintcheu

Le Député du parti politique de Ni John Fru Ndi précise au passage que leur action vise à passer un message fort au Président de la République.
Selon l’Honorable Jean-Michel Ninctheu l’opération baptisée «blocus» et menée hier à l’Assemblée nationale par les Députés du Social democratic front (SDF) est loin d’être finie. Approché par notre confrère Le Jour, le parlementaire affirme dans l’édition du 24 novembre 2017 du quotidien, que ladite opération a un but bien précis. Sur son fondement, il déclare «deux Régions de ce pays vivent dans le chaos depuis pratiquement une année et demie. Alors nous avons décidé de bloquer l’hémicycle». Il souligne au passage que le blocus se poursuivra jusqu’à la fin de la session parlementaire en cours. «Pour nous il n’y aura aucun débat, aucune délibération dans cet hémicycle tant qu’un dialogue sincère et inclusif ne sera pas ouvert sur la crise anglophone», ajoute-t-il.

Parlant du boycott du SDF de la cérémonie d’ouverture de la session ordinaire, il indique que cette action était juste symbolique, l’évènement aussi en lui-même étant symbolique. Surtout que les débats ne sont pas inscrits à l’ordre du jour. «Par notre absence nous avons refusé de légitimer cette séance. Maintenant que les vraies choses ont commencé, avec la discussion de quelques projets de loi, y compris le plus important à savoir la loi de règlement de la République. Nous avons pensé que ce jour était indiqué pour faire passer ce message extrêmement fort à monsieur Biya», explique-t-il.

Répondant à la question de savoir si cette action est aussi liée à la pression que les parlementaires SDF subissent du fait de la crise anglophone, l’Honorable Jean-Michel Nintcheu déclare «il y a cet aspect qu’il faut prendre en compte. Il y a surtout le fait que nous ne pouvons pas croiser les bras alors que deux Régions de notre pays sont dans le chaos».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *