Hébergement Web Mutualisé - Wise Host

Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Cameroun – Forum des métiers de la mode/Imane Ayissi: «Il ne faut pas fabriquer pour aller vendre à l’étranger»

AfricaPresse.com

Ecrit Par le 24 May 2017 Publié dans la categorie: Actualités, Beauté, Célébrités, Culture, Société


Imane Ayissi

Imane Ayissi

Prenant part à la huitième édition du forum des métiers de la mode et du design qui se tient actuellement à Yaoundé dans la Région du Centre le styliste camerounais Imane Ayissi parle du visage de la mode camerounaise. Il recommande aux créateurs locaux de concevoir en priorité des produits pour le marché camerounais.

Le 22 mai 2017 s’est ouverte à Yaoundé dans la Région du Centre, la huitième édition du forum des métiers de la mode et du design. Ledit forum qu’abrite le Centre des créateurs de mode du Cameroun (Ccmc) connaît la participation de grands stylistes camerounais à l’instar d’Imane Ayissi. Approché par le quotidien Mutations édition du 23 mai 2017 pour parler de la mode camerounaise, Imane Ayissi le frère de l’artiste Chantal Ayissi recommande aux créateurs de concevoir prioritairement des produits pour le marché camerounais. «Il ne faut pas fabriquer pour aller vendre à l’étranger. Quand on fabrique un produit, il faut penser au marché camerounais d’abord et justement on a l’impression qu’au Cameroun, on a perdu l’amour du pays, on est plus porté vers l’extérieur. Je crois qu’on doit se réapproprier les œuvres de nos frères. Consommez camerounais, que ce soit les chanteurs, les comédiens etc parce que nous on est plus porté vers l’extérieur et pourtant dans ces pays-là ils se font d’abord confiance. Les camerounais doivent apprendre à consommer du made in Cameroon et c’est ça qui va nous permettre d’évoluer».

A la question de savoir si on peut véritablement parler d’entreprise de mode au Cameroun, Imane Ayissi déclare «on peut parler d’entreprises de mode au Cameroun mais il reste beaucoup à faire. Des préalables doivent être mis en place pour que les choses puissent prendre forme. Il faut former les jeunes, les informer aussi, leur donner les moyens d’investir, il faut comprendre aussi le fonctionnement de la mode, parce que la mode ce n’est pas que le vêtement, le défilé, il y a l’aspect commercial, l’aspect technique, la fabrication, la partie recherche, la partie presse aussi, parce qu’il faut une presse spécialisée pour la mode».

Auteur:

Liliane J. NDANGUE

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *