Hébergement Web Mutualisé - Wise Host

Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Cameroun – Société: Le visage hideux du concours de beauté Miss Cameroun

AfricaPresse.com

Ecrit Par le 3 Feb 2017 Publié dans la categorie: A La Une, Actualités, Beauté, Culture, Société


0 Flares Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Pin It Share 0 Email -- 0 Flares ×
Miss Cameroun Métropole 2016

Miss Cameroun Métropole 2016

Ingrid Amougou, présidente du Comité d’Organisation de Miss Cameroun (COMICA), n’arrête pas d’écumer les médias publics pour servir des noms d’oiseaux à Julie Cheugueu, la miss 2016.
Pour Le Quotidien de l’Economie paru le 3 février 2017, la déchirure, entre le COMICA et Julie Chegheu s’inscrit dans «la laideur des scandales qui caractérisent cet évènement qui devrait pourtant célébrer la beauté. Car, avant l’affaire «Julie Cheugueu», il y a eu, au cours de cette même année 2017, le désistement de la 2e et 3e dauphine. Les deux, comme par hasard ont refusé de cautionner la destitution. Au point où, l’on a dû se contenter de la 4e dauphine pour sauver la face». Mais pour le quotidien, quand plusieurs personnes reprochent des choses peu vertueuses au COMICA, Mme Amougou ne peut convaincre qu’elle est sainte et les autres des démons.

Le journal tient à rappeler à la présidente du COMICA qu’en dehors des «trois indisciplinées» de l’édition 2016, il y a eu le scandale «Miss Cameroun 2014». Larissa Ngangoum 24 ans, avait été huée parce que jugée moins agréable à regarder comparée à ces dauphines. En 2009, la Miss Anne Lucrèce Ntep, avait révélé que le vice du COMICA est de remettre les contrats aux candidates, curieusement la veille du concours.

Impossible donc, de discuter quoi que ce soit dans ce contrat. Miss Cameroun 2009 dénonce la gloutonnerie d’un comité qui a fait main basse sur les lots dédiés à la gagnante du concours, notamment, une voiture Logan, un CTPhone, un Laptop, 52 semaines de soins de beauté offertes par les Brasseries du Cameroun, un téléviseur écran plasma de 32 pouces, une somme d’un million de FCFA dans un compte ouvert à Ecobank…

Le quotidien note que c’est à peu près les mêmes griefs égrainés par Julie Cheugueu. Et Anne Lucrèce d’enfoncer: «la présidente du COMICA – dont les accusations ne reposent sur rien – vous a-t-elle dit qu’elle m’a insultée, ainsi que ma mère qu’elle a traitée de «pauvre femme», le jour du retrait de mon téléviseur? C’est la même qui m’appelle un soir, à 23h, pour me dire qu’il y a quelqu’un à son domicile qui voudrait me voir. En août, elle est allée raconter à la CRTV que j’avais déjà reçu ma Logan, que j’étais partie au Congo alors qu’elle avait fait voyager plutôt ma 1ère dauphine. Pour les six mois de formation que je devais suivre en Côte d’Ivoire, elle a exigé que je paie deux billets d’avion aux représentants du COMICA. Toutes ces dérives sont prévues dans quel contrat de Miss Cameroun ?», s’interroge la Miss Cameroun 2009.

Auteur:

Géraldine IVAHA

0 Flares Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Pin It Share 0 Email -- 0 Flares ×

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *