Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Cameroun: Un avocat tabassé par des gendarmes à Yaoundé

AfricaPresse.com

Ecrit Par le 27 Feb 2018 Publié dans la categorie: Actualités, Cameroun, Faits Divers, Société


avocat-cameroun2

Maitre Aboyoyo s’était rendu au groupement de gendarmerie du Mfoundi pour suivre le cas de sa cliente, gardée à vue.

C’est le quotidien La Nouvelle Expression qui rapporte cette information dans sa parution du vendredi 23 février 2018. Avocat au Barreau du Cameroun, Maitre Aboyoyo a été copieusement molesté par des gendarmes du groupement de gendarmerie du Mfoundi, alors qu’il s’y était rendu pour suivre le cas de sa cliente, incarcérée, la nommée Agodego Ambassa Clarisse.

« Je suis allé assisté une fille en difficulté, gardée depuis hier au groupement territorial de gendarmerie du Mfoundi. Je me suis présenté, j’ai donné mes pièces et l’enquêteur m’a reçu. Il ne m’a pas permis de rencontrer la fille mais on m’a plutôt présenté une plainte signée d’un certain Yobo, qui disait être l’auteur de la grossesse de cette jeune fille Il aurait découvert que la fille lui prenait de l’argent pour rien et ne serait pas enceinte », raconte l’homme de Droit.  Pour abandonner cette affaire, le plaignant aurait demandé la somme d’,1,8 million, en terme de préjudice. La famille aurait consenti à avancer une partie de l’argent pour que l’affaire soit abandonnée. Mais le bon de garant demandé par le Capitaine à l’enquêteur n’a pas été produit.

« L’enquêteur est venu pour nous emmener finalement chez le commandant. Celle qu’on m’a présenté comme tel m’a demandé si j’ai pu rencontrer la fille pour avoir sa version des faits. Je lui ai répondu que je n’ai pas été autorisé à le faire. Au sujet de la décharge de l’enfant, elle m’a répondu que c’était impossible. Que c’est une affaire du parquet. Qu’elle attendait que je lui dise qu’il faut aller ers le plaignant. Lui disant que je pense qu’une mère d’enfant doit avoir le cœur. Elle s’est emportée, me demandant de sortir de son bureau. Elle a soulevé un gourdin, m’a frappé à plusieurs reprises. Elle me bottait avec ses rangers. Alors que l’enquêtrice tente de la calmer, un contingent de jeunes gendames a fait irruption dans le bureau. Ils ont commencer à me ruer de coups » raconte Maitre Aboyoyo.

Me Aboyoyo a été transporté au Centre des Urgences de Yaoundé  et s’en sort avec un déboitement du genou droit, des hématomes et de nombreuses contusion au niveau des côtes.

Lore E. SOUHE

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *