Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Canada-Cameroun: Cinquante ans d’une coopération encourageante

Ecrit Par le 14 Jun 2012
Publié dans la categorie: Actualités, Cooperation Internationale, Société

C’est au Ballrom du Château Laurier, centre-ville d’Ottawa, que des Canadiens originaires du Cameroun ont célébré avec faste le cinquantenaire de leur pays.

Ce prestigieux salon du Château Laurier a accueilli, fin mai, plus de 350 convives, officiels canadiens, diplomates des pays amis et résidents camerounais de la région de la capitale nationale, venus rehausser de leur présence ce grand évènement, à l’invitation du Haut-commissaire du Cameroun au Canada, Excellence Solomon Azoh-Mbi Anu’A–Gheyle.

Cette commémoration était l’occasion pour le diplomate camerounais de faire le bilan des relations entre les deux pays. Pays bilingue comme le Canada, le Cameroun est aussi membre du Commonwealth.

C’est depuis 1962 que les deux pays entretiennent des relations « bilatérales amicales », a rappelé M. Azoh-Mbi Anu’A–Gheyle. Le Canada et le Cameroun collaborent au sein des organisations multilatérales telles l’Organisation internationale de la Francophonie et le Commonwealth.

« Nos relations sont passés d’une relation de donateur-bénéficiaire à celle de partenaires commerciaux », a-t-il souligné.

Le Cameroun est le deuxième partenaire commercial du Canada en Afrique centrale, apprend-on sur le site du gouvernement du Canada. Les exportations du Canada ont décru depuis 2009 et se chiffraient à 27,1 milliards $ en 2011. Les importations, quant à elles, ont augmenté durant la même période pour passer de 4,5 milliards $ en 2009 à 7,5 milliards $ en 2011. Les entreprises canadiennes sont principalement actives dans le secteur de l’éducation, des infrastructures, des mines et de l’énergie.

M. Azoh-Mbi a salué « la coopération fructueuse » entre les deux pays, avant de rappeler en outre la signature, en 2009, d’un protocole d’accord entre les deux États pour la construction au Cameroun d’une aluminerie, de deux centrales hydroélectriques et d’un terminal d’aluminium, un investissement de près de 9 milliards.

Il faut noter qu’il s’agit-là d’un des plus grands projets privés en Afrique centrale et du plus grand programme d’investissement industriel au Cameroun.

Par ailleurs, via l’Agence canadienne de développement international (ACDI), le Cameroun continue de bénéficier de l’aide canadienne à travers les initiatives régionales et multilatérales telles que la Banque africaine de développement, le PNUD, l’UNICEF, le Programme alimentaire mondial (PAM), le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, et le Partenariat mondial pour l’éducation. La coopération canado-camerounaise est encore très active dans le secteur des forêts.

Le gouvernement canadien était représenté, à cette commémoration, par la Sous-ministre adjointe Jillian Stirk. Elle a encouragé les camerounais à œuvrer davantage dans le domaine de la bonne gouvernance et de la promotion des valeurs démocratiques.

Le député libéral d’Ottawa-Vanier, Mauril Bélanger, a quant à lui invité les Africains à « s’attarder à la transformation de leurs propres ressources, à créer des richesses, des emplois ».

La soirée camerounaise du cinquantenaire était agrémentée par les tams-tams de Percussimo, un groupe musical afro-canadien basé au Québec.

Express Ottawa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>