Hébergement Web Mutualisé - Wise Host

Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Cancers: l’Anses met en cause les huiles minérales des emballages alimentaires


Ecrit Par le 11 May 2017 Publié dans la categorie: Actualités, Afrique, Santé, Sciences


L'agence sanitaire Anses conseille aux fabricants d'emballage de ne pas utiliser d'huiles minérales pour éviter de contaminer les aliments.

L’agence sanitaire Anses conseille aux fabricants d’emballage de ne pas utiliser d’huiles minérales pour éviter de contaminer les aliments.

Les huiles minérales présentes dans les encres et adhésifs des emballages de denrées alimentaires soulèvent l’inquiétude. L’agence sanitaire Anses attire l’attention sur la contamination des aliments par ces huiles dont certaines peuvent être cancérigènes.

L’agence sanitaire Anses recommande de réduire la contamination des aliments par les huiles minérales et conseille aux fabricants d’emballages d’utiliser des matières premières qui ne contiennent pas de ces dérivés du pétrole.

En effet, les molécules présentes dans ces huiles ont la capacité de migrer et de se retrouver dans les denrées alimentaires de type riz, pâtes ou lentilles. Pour Charlotte Grastilleur, directrice santé-alimentation à l’Anses, la consommation répétée de ces aliments peut induire un risque. « Ce sont des molécules qui peuvent être assez agressives vis-à-vis des cellules, notamment du matériel génétique de la cellule. En revanche, ça ne signifie pas qu’on est dans un péril immédiat à consommer ce type de produit. C’est la consommation répétée qui peut induire un risque », explique-t-elle.

« L’exposition au long cours induit un risque potentiel de développer un cancer. »

Et ce risque, même s’il n’est pas immédiat, peut être à l’origine de maladies graves. « Ça peut être notamment des altérations du foie, poursuit Charlotte Grastilleur. C’est du moins ce qu’on a observé chez l’animal, donc c’est très difficile de le transposer à l’homme, mais c’est néanmoins un sujet de préoccupation à partir du moment où on a des molécules qui peuvent altérer des cellules, l’exposition au long cours induit un risque potentiel de développer un cancer. »

Pour le moment, il n’y a pas de réglementation sur l’utilisation des huiles minérales.
Mais, déjà en 2012, l’agence sanitaire européenne tirait la sonnette d’alarme et en 2015, l’ONG Foodwatch avait alerté sur la présence de ces huiles toxiques dans plus de 40 produits de grande consommation en France.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *