Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Cimencam, filiale camerounaise de Lafarge Holcim, sollicite l’intervention de l’Etat pour lancer la construction d’une usine de ciment à Yaoundé


Ecrit Par le 24 May 2018 Publié dans la categorie: Actualités, Cameroun, Economie


lafarge

Emmanuel Rigaux, l’administrateur directeur général de Lafarge Holcim Maroc, a été reçu le 19 mai, à Yaoundé, par Alamine Ousmane Mey, ministre camerounais en charge de l’Economie.

Au menu des échanges, les deux personnalités ont parlé, entre autres, de l’implantation d’une nouvelle usine de ciment par la filiale camerounaise Cimencam, à Nomayos, une banlieue de Yaoundé.

Emmanuel Rigaux a indiqué à son hôte que la principale difficulté pour laquelle l’appui de l’Etat est sollicité est le dédommagement des populations riveraines du lieu où sera implantée la nouvelle usine, d’une capacité de production annuelle de 500 000 tonnes. Dans le cadre de ce projet, a indiqué M. Rigaux, l’Etat du Cameroun doit également aménager la voie d’accès et fournir la ligne électrique.

« Pour éviter le ralentissement des travaux par les décaissements lents, Cimencam et [l’électricien] Eneo ont fait des avances de financements pour ce qui est de la ligne électrique. La principale difficulté qui persiste est liée au dédommagement des populations, dont le coût n’avait pas été pris en compte dans le projet », reconnaît le ministre de l’Economie.

La nouvelle usine de Cimencam pourrait être achevée en 2019 et portera la production annuelle de l’entreprise à 2 millions de tonnes de ciment. Le coût de construction de cette unité de broyage est estimé à 23 milliards FCFA. En attendant, Lafarge espère des facilités de la part du gouvernement camerounais.

S.A

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *