Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Deux présumés détourneurs de fonds libres

AfricaPresse.com

Ecrit Par le 19 Jul 2010 Publié dans la categorie: Tchad


Ai-Tchad — Oumar Saramadji et Abakar Maïna, respectivement directeur technique de la Voirie de N’Djaména et receveur municipal à la mairie de N’Djaména,impliqués dans une affaire de détournement de fonds de la municipalité de N’Djaména puis arrêtés et placés à la maison d’arrêt avec plusieurs autres cadres de la mairie sont libres de leurs gestes depuis le 15 juillet.

La chambre d’Accusation de la cour d’Appel de N’Djaména leur a accordée la liberté provisoire dans son audience d’hier, tenue au palais de justice, la chambre d’Accusation de la cour d’Appel de N’Djaména. Pourtant en première Instance, les juges ont rejeté leur mise en liberté provisoire, ainsi qu’une dizaine d’autres inculpés et rejeté, en même temps, ordonné la jonction de leur procédure avec celle des autres inculpés arrêtés pour les mêmes motifs de détournements à la mairie de N’Djaména.

En la forme, la chambre d’Accusation infirme l’ordonnance de rejet de la demande de mise en liberté provisoire concernant les deux inculpés, à savoir Oumar Saramadji et Abakar Maïna, ordonne leur mise n liberté provisoire. Par contre, elle confirme les ordonnances de rejet de mise en liberté provisoire des autres inculpés et l’ordonnance de jonction des deux procédures. La chambre d’Accusation réserve les dépens. Ordonne, par ailleurs, l’exécution de son arrêt à la diligence du procureur général près la cour d’Appel de N’Djaména. Aussitôt l’arrêt de la chambre d’Accusation rendu, les deux inculpés ont été libérés par le régisseur de la maison d’arrêt de N’Djaména et ont regagné leur domicile respectif.

Beaucoup se demande dans la capitale tchadienne si cette libération ne balise pas le terrain à l’ex maire de la ville Mahamat Zen Bada, en prison des mois pour la même affaire.

Eric Mahamat, Ai N’djamena