Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Dictée mondiale : Le Cameroun a son représentant


Ecrit Par le 6 Apr 2009 Publié dans la categorie: Actualités, Culture, éducation, Monde


winnie-corazonWinnie Corazon du Cm1 a remporté le concours national vendredi dernier à Yaoundé.

Le Cameroun prendra part, pour la première fois au concours international de dictée de langue française de la fondation Paul Guérin-Lajoie (Pgl) le 17 mai prochain à Montréal au Canada. Il a désigné son représentant vendredi dernier à Yaoundé lors d’un concours national de dictée. Concours ayant opposé 15 enfants des classes de cours moyens première et deuxième années (Cm1 et Cm2), dans la salle des conférences du ministère de l’Education de base. Sept venaient des sept arrondissements de la ville de Yaoundé, cinq des cinq arrondissements de Douala et trois des trois arrondissements de Garoua.
La dictée a porté sur le ” savoir intervenir “. Un texte de quelque 700 signes lu par Alain Belibi, éditorialiste et directeur de l’Information à la Crtv radio, et relu par un enseignant.

Lequel enseignant a éprouvé des difficultés à prononcer le mot ” ressuscitation “, l’un des mots compliqués de la dictée. La particularité de ce concours est qu’il a été proposé aux enfants trois phrases de partage, afin de les départager en cas d’égalité parmi les meilleurs. Des phrase que le chansonnier et humoriste Boli Bolingo a trouvés ” très au-dessus des enfants des classes de seconde “. Illustration : ” les démangeaisons que lui causait son eczéma étaient pour son aïeul un embarras dont elle se serait volontiers passé “. Ou encore, ” lorsque le médecin a voulu m’ausculter avec son stéthoscope glacial, j’ai écarquillé les yeux si grands que mes sils ont frôlé mes sourcils”. ” C’était une dictée de langue française avec toutes ses subtilités aussi bien en termes de vocabulaire que de syntaxe. Elle regroupait tout ce qu’on demande à un enfant moyen “, a réagi Simone Edzoa, la directrice générale de la maison d’édition Afrédit, partenaire camerounais du concours.

In fine, c’est la jeune Winnie Corazon Ikori Kenmoe, 10 ans et élève au Cm1 à l’école bilingue Queens Way d’Essos, derrière le lycée bilingue, qui a remporté la palme d’or, lui ouvrant ainsi le ciel pour le Canada en mai prochain pour affronter 103 autres enfants venus des pays francophones du monde. Selon certaines sources auprès du jury, Winnie Corazon a eu une seule faute. ” Elle a toujours été la meilleure en français et en anglais dans sa classe “, a confié sa maman, toute émue. Pour Simone Edzoa, l’essentiel sera déjà de participer comme cela a été le cas de tous les enfants qui ont pu quitter leur arrondissement, leur région pour se retrouver à un concours national. ” Il y en a qui n’étaient jamis partis de leur ville à l’instar de ceux qui viennent de Garoua ou Douala “, a fait remarquer Simone Edzoa.

Justin Blaise Akono. Mutations