Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Drame à Yaoundé: Une adolescente étrangle un enfant de cinq ans

L'actu

Ecrit Par le 18 Apr 2012 Publié dans la categorie: Actualités, Faits Divers, Société


La nommée Anita, 17 ans, aurait étranglé un garçon de cinq ans jeudi dernier à Nkolnzié, une banlieue du Centre des Handicapés, à Etoug-Ebe, un quartier de Yaoundé. Un oncle du défunt rappelle les faits: «lorsqu’elle a trouvé l’enfant en train de jouer avec ses amis, elle l’a appelé et l’a amené dans la maison du voisin. Nous ne savons pas exactement ce qui s’est passé, avant que le corps sans vie de l’enfant, «Petit Toss», ne se retrouve derrière cette maison avec les vêtements mouillés». Après la découverte macabre par le voisin, la présumée meurtrière a été arrêtée avec l’aide des amis du défunt. «Nous étions en train de jouer avec notre ami lorsqu’elle est venue arrêter sa main. Elle a commencé à le tirer par terre. Choqués, nous lui avons demandé où est-ce qu’elle amène notre ami. Elle nous a dit qu’elle allait l’enterrer», narre l’un des amis du disparu aux populations venues nombreuses, apporter leur soutien à la famille endeuillée.

De sources policières, la victime aurait mûrement préparé son coup. «Des témoignages faits par des voisins, la jeune fille a laissé entendre quelques heures avant l’assassinat, qu’elle devait tuer une personne avant de dormir. Elle a fait cette affirmation devant sa maman. C’est la raison pour laquelle, je vais entendre sa maman dès lundi (hier, Ndlr); ensuite, je vais la garder à vue pour besoin d’enquête», confie notre source policière (sous anonymat), en service à la Compagnie de gendarmerie de Mvog Betsi. Et de poursuivre: «il faut qu’elle me dise ce qu’elle a pris comme mesure lorsque sa fille a affirmé qu’elle devait tuer». La même source indique que la présumée meurtrière n’est pas à son premier coup. Elle aurait tué l’enfant de son oncle chez qui elle vivait à Douala, avant de fuir pour se retrouver à Yaoundé où elle vient de commettre un autre forfait.

Conduite à la Compagnie de gendarmerie de Mvog Betsi, Anita, après avoir d’abord nié les faits, a fini par avouer. «Elle nous a dit qu’elle tuait les enfants parce qu’elle est possédée. Elle a raconté une histoire selon laquelle, c’est son frère cadet et marabout, qui agit en elle. Une information qu’a confirmée sa maman. Car, elle nous a dit qu’après le premier meurtre commis à Douala, elle a amené sa fille chez un prêtre exorciste mais, les multiples prières n’ont rien changé», rapporte le gendarme. D’après l’oncle du défunt, le corps est toujours à la morgue de l’hôpital central où une autopsie sera réalisée pour déterminer la cause exacte du décès de l’enfant. «Je ne comprends pas pourquoi ils ne nous remettent pas le corps car, la meurtrière est déjà connue de tous», déplore l’oncle.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *