Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Ecole nationale supérieure polytechnique: Paul Biya offre des laboratoires ultra modernes


Ecrit Par le 15 Jun 2012 Publié dans la categorie: Actualités, éducation, Société


De l’avis de nombreux invités, présents à l’inauguration des nouvelles salles de haute technologie de l’Ecole nationale polytechnique, c’est bel et bien la première fois que les étudiants bénéficient de tant de sollicitude, de la part du gouvernement et à un niveau aussi élevé. Grâce à l’aboutissement du projet de zone franche universitaire, piloté de bout en bout par Charles Awono Onana le directeur de cette école, épaulé par son recteur et globalement financé par la présidence de la République, les étudiants en formation d’ingénierie dans cet établissement disposent désormais d’un cadre d’apprentissage digne de ce nom. Présent à la cérémonie de présentation de ces nouvelles acquisitions aux cotés du ministre de l’Enseignement supérieur (Minesup), du recteur de l’université de Yaoundé I et du maître de céans, Michael Arbel ambassadeur de l’Etat d’Israël, grâce à qui le projet a pu aboutir matériellement, n’a pas tari d’éloges à l’endroit des autorités universitaires camerounaises en général, et de Polytech en particulier. «Je suis ravi que le Cameroun fasse confiance à la technologie de mon pays pour une meilleure formation de ses futurs ingénieurs. Ils ne seront pas déçus, surtout que même chez nous en Israël, il est rare de trouver des laboratoires ultra modernes de cette dimension.»

Comme pour répondre aux sollicitations du diplomate, le ministre de l’Enseignement supérieur, Jacques Fame Ndongo, a pris l’engagement, au nom du chef de l’Etat, de veiller au bon fonctionnement de ce nouvel équipement «qui représente la volonté du président Paul Biya à hisser la formation dans nos universités, au même niveau que les autres dans le monde». Et, pour ne pas s’arrêter en si bon chemin, le grand chancelier des Ordres académiques a annoncé l’ouverture, dans les prochains mois, des centres similaires dans d’autres institutions de formation étatiques. On parle d’une bonne centaine, parrainée pour la plupart par le président de la République en personne à hauteur de 100 milliards de francs. Précisons que le premier centre de formation de haute technologie, d’une valeur de 2,5 milliards de francs et inauguré jeudi dernier, est essentiellement constitué de laboratoires de production assistés de plusieurs robots, de laboratoires de robotique, de deux laboratoires de systèmes électriques, le tout soutenu par 156 ordinateurs sécurisés et protégés par un dispositif technique à la pointe de la technologie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *