Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Eliminatoires Mondial 2014: Quelle équipe du Cameroun face à la RDC?


Ecrit Par le 1 Jun 2012 Publié dans la categorie: Actualités, Sports


C’est une équipe décimée par les blessures et en quête d’une ossature qui entame la campagne de qualification du Mondial ce samedi face aux Léopards

Deux stages, un à Metz en France, ponctué par un match amical victorieux face à la Guinée (2-1), et un autre regroupement à Yaoundé, avec des défections en cascade… Ainsi se présente l’actualité des Lions indomptables, à la veille d’affronter la RDC. Une entame des éliminatoires du Mondial Brésilien de 2014 assez délicate donc pour les hommes de Denis Lavagne qui avaient été tenus en échec à Garoua, le 11 octobre 2010. Entre temps, sur le strict plan sportif, beaucoup de choses ont changé au sein des deux équipes, notamment sur les bancs de touche. Pour les Léopards, Norbert Nouzaret a cédé sa place à Claude Leroy, tandis que chez les Lions Denis Lavagne a été intronisé patron technique, en remplacement de Javier Clemente. En six mois, l’équipe de Denis Lavagne possède telle une ossature? Tentative de décryptage. S’il y a un poste qui prête à discussion aujourd’hui au sein des Lions, c’est bien celui de gardien de but. A Bissau, le technicien français a fait confiance à Guy Rolland Ndy Assembé, assez régulier en club. Alors qu’en ce moment-là, Idriss Carlos Kameni végétait sur les bancs de touche. Il n’a disputé que les neuf dernières journées de la Liga avec son club de Malaga. Auteur d’une bourde face à la Guinée-Bissau, le gardien de but de Nancy (31 matches de Ligue 1 cette saison), a-t-il suffisamment rassuré Denis Lavagne pour déloger Kameni ? Rien n’est sûr. Le portier de Malaga sécurise sa défense par ses sorties aériennes et ses réflexes sur sa ligne. En l’absence, pour diverses raisons, des capitaines (Samuel Eto’o, suspendu, Nicolas Nkoulou, convalescent, Enoh Eyong, blessé), l’expérience de Kameni pourrait pousser le staff à lui attribuer le brassard. Le jeune portier de Coton Sport Feudjou Loic est encore très peu expérimenté pour s’incruster s’il n’y a pas de pépins physiques dans ce duo-là.

Titulaire
En défense, il est connu que pour qu’elle soit hermétique, elle a bien besoin d’un socle et d’une paire axiale parfaitement huilée. Denis Lavagne en est convaincu : la robustesse doublée des qualités athlétiques de Mbia et le talent de Nkoulou apportent une complémentarité intéressante dans un secteur de jeu qui pénalise les Lions depuis les retraites internationales de Song Bahanag et Raymond Kalla. Nkoulou, auteur d’une excellente saison avec Marseille, est arrivé en stage convalescent. Il n’a repris les entraînements de groupe que mercredi. Il serait donc très juste pour ce match face à la RDC. Le patron des Lions est donc contraint de recomposer sa charnière centrale. Jean Armel Kana Biyik, performant avec Rennes, qui aurait pu pallier l’absence de Nkoulou, n’a pas donné de nouvelle de lui. Lors du match amical face à la Guinée, à l’entame du match, le coach a essayé, avec un relatif bonheur, Dany Nounkeu et Matip à l’axe. Aurélien Chedjou, titulaire face à la Guinée Bissau, pourrait retrouver une place dans le onze entrant en compagnie probablement de Mbia. Sur les couloirs défensifs, le problème se pose avec moins d’acuité. Allan Nyom, seul latéral droit de métier dans l’effectif, est quasi sûr d’être titulaire. A gauche, le champion de France Henri Bédimo Nsamé semble avoir pris ses distances sur ses concurrents, Antonio Ghomsi et Ambroise Oyongo Bitolo. Ce dernier est arrivé en catimini dans la tanière des Lions mercredi, en remplacement de Yaya Banana, qui lui aussi remplaçait déjà Kana Biyik.

Unanimité
Au milieu de terrain, le rayonnement de Song Bilong, fait de lui un titulaire naturel. Il pourrait aussi hériter du brassard. Reste à savoir avec qui aligner le relayeur d’Arsenal. Dans un milieu de terrain à trois, en 4-3-3, schéma de jeu qu’affectionne Denis Lavagne, Joël Matip pourrait être la sentinelle placée juste devant la défense, comme à Bissau. Mais, ce-jour-là, il s’était montré assez timide. Le profil de Landry Nguemo plait bien au sélectionneur camerounais. Depuis sa prise de fonction, il a fait du milieu de Bordeaux, l’un de ses joueurs clés. En cas de défaillance des récupérateurs, Georges Mandjeck pourrait suppléer. Sur le nouveau venu William Overtoom chez les Lions, Denis Lavagne ne dit que du bien : «Il nous offre une palette différente au milieu de terrain». En manque de milieu créatif, depuis le bannissement d’Achille Emana, le meneur de jeu Néerlando-camerounais pourra être titularisé ce samedi. En 45 minutes face à la Guinée, en match amical, le dépositaire de jeu d’Heracles Almelo, au Pays-Bas, a montré des signes encourageants de complémentarité. En attaque, Choupo Moting, le sauveur à Bissau et auteur d’un doublé face à la Guinée, fait l’unanimité. A côté de lui, Vincent Aboubakar semble avoir pris une longueur d’avance sur Léonard Kweukeu, Bienvenu Ntsama ou Benjamin Moukandjo. A Bissau, Jacques Zoua, s’est montré peu à l’aise sur le couloir droit. A ce poste, le coach fait désormais visiblement confiance à son ancien poulain à Coton Sport, Edgard Salli. Ceci au grand désarroi de Williams Andongcho Mbuta qui s’est montré assez efficace chez les Lions jusqu’ici. Yannick Ndjeng, très occupé par son transfert au Fc Sion en Suisse est entré tardivement en stage pour espérer figurer sur la feuille de match. Quel qu’en soit le schéma de jeu et les joueurs qui l’animeront face aux Léopards ce samedi, les Lions savent qu’ils n’ont pas droit à l’erreur.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *