Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Etats-Unis: l’impossible compromis sur la santé chez les républicains


Ecrit Par le 10 Jul 2017 Publié dans la categorie: Monde


John McCain

John McCain

Les sénateurs américains reprennent le travail ce lundi 10 juillet, après une semaine de vacances parlementaires à l’occasion de la fête nationale. Le dossier urgent qui les attend reste l’élaboration de la nouvelle loi sur la santé qui doit remplacer Obamacare. Ce fut l’une des promesses emblématiques de la campagne de Donald Trump. Mais les républicains, malgré leur majorité dans les deux chambres, sont incapables de trouver un compromis.

Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

Les sénateurs se sont séparés dans le désordre voilà une semaine, incapables de s’entendre sur une réforme d’Obamacare. Entre l’extrême droite qui souhaite tout simplement supprimer la loi sur la couverture sociale et les modérés craignant que les plus démunis ne soient plus en mesure de se soigner.

Donald Trump a beau insister, cajoler, menacer les élus réticents, il se retrouve dans une situation d’impuissance qu’il n’avait pas imaginée. Le sénateur républicain John McCain estimait dimanche sur CBS que la bataille parlementaire est déjà perdue pour les conservateurs : « Mon avis, c’est que cette loi est certainement morte. Que pouvons-nous faire ? Réécrire un texte et le montrer aux démocrates. Cela ne veut pas dire qu’ils sont en charge, mais qu’ils peuvent l’amender ! Car même s’ils ont perdu, ils accompagnent le processus. C’est ça, en principe, la démocratie ! »

Si les républicains étaient loin de parvenir à un compromis entre eux et avec les démocrates avant cette semaine de vacances, la situation semble encore plus compliquée à leur retour.

Les traditionnelles réunions avec les électeurs dans les Etats d’origine ont souvent tourné au vinaigre pour ceux qui défendent la réforme. Les Américains ont vu les estimations. L’idée que 22 millions d’entre eux perdent toute couverture sociale les pousse à se manifester, parfois sans ménagement, auprès de leurs élus.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *