Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Fécafoot: Vers la démission de Roger Milla ?

Le Messager

Ecrit Par le 16 May 2012 Publié dans la categorie: Actualités, Société, Sports


Réunion du comité exécutif suivie d’une assemblée générale extraordinaire. Deux journées marathon pour les 33 membres du Comité exécutif de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) qui se sont réunis hier mardi 15 mai 2012 et ce mercredi à l’hôtel Mont Fébé de Yaoundé.

Roger Milla

Débats et conciliabules houleux en perspective. Comme c’est généralement le cas lors des différentes assises de la Fécafoot, il faudra se préparer à vivre une ambiance électrique lors de ces deux rendez vous de l’instance faîtière du football camerounais. S’il est vrai que le projet d’ordre du jour de l’acte I (réunion du Comité exécutif) peut être taxé de simple formalité car ayant entre autres articulations, l’examen du projet de budget de la Fécafoot ; l’examen et la modification de certaines dispositions des statuts, l’examen et l’adoption des propositions de modifications des dates de démarrage de la phase retour des championnats saison 2011- 2012 ; l’examen et adoption éventuelle des modifications de certaines dispositions des règlements généraux ainsi que l’examen et la modification de certaines dispositions du Code disciplinaire, le menu de l’acte II (assemblée générale) prévue demain matin est fait en béton armé et ne manquera pas de provoquer des prises de becs pendant le déroulement des travaux.

En fait, les assises auront pour points d’encrage, l’exclusion éventuelle d’un des membres de l’assemblée générale ; la révocation provisoire éventuelle d’un ou plusieurs membres d’un organe de la Fécafoot, le rapport de l’auditeur indépendant sur les comptes de l’exercice 2011, l’examen et adoption du projet de modification des statuts de la Fécafoot. De tous ces démembrements, ceux portant sur l’exclusion et la révocation restent les plus terrifiants.

Des sources parlent de certains ex- membres de la ligue régionale de l’ouest puisqu’on se souvient que Charles Emedec, 2e vice-président de la Fécafoot, Serge Tsemo membre de l’Assemblée générale et Roger Kamwa, chef du département financier de la Ligue régionale de l’Ouest dont les explications sur la destination des fonds alloués à la construction du siège de la ligue régionale de football de l’Ouest n’avaient finalement pas convaincu, avaient été provisoirement suspendus du comité exécutif de l’Assemblée générale et du bureau de la ligue régionale de l’Ouest de la Fécafoot pour « malversations financières concernant les fonds mis à disposition par la Fécafoot pour l’acquisition d’un immeuble devant abriter le siège de la ligue régionale».

Divorce ?

Mais dans les couloirs de la Fédération, le nom qui revient le plus reste celui de Roger Milla, président d’honneur de la Fécafoot. Lui qui a finalement décidé de couper le cordon avec ses affidés d’hier en créant le Comité citoyen pour le redressement du football camerounais, une association de certains « bannis » de la Fécafoot qui milite pour le départ de l’équipe Iya Mohammed. En déclarant donc cette guerre ouverte contre la Fécafoot, « Milla a marqué un point de non retour. Nous avons pris acte et d’un commun accord, nous déciderons de son sort puisque si quelqu’un n’est pas avec nous c’est qu’il est forcément contre nous », commente sous cape un adaministrateur. Interrogé par Cameroon Tribune s’il avait pensé à démissionner de son poste de président d’honneur de la Fédération, le meilleur joueur du siècle répondait que c’était à la fédération de le faire partir, puisque c’est elle qui avait pris sur elle de le nommer. La Fécafoot a-t-elle pris ce détail pour une invitation ? Just wait.

Quid sur la question de la suspension de Samuel Eto’o ? « Elle ne pourra être inscrite à l’ordre du jour que si le président ou un membre la pose », indiquent nos sources. Pendant ce temps, certaines indiscrétions font savoir que le chef de l’Etat est préoccupé par cette décision de suspendre le quadruple ballon d’or africain qui n’a que trop duré. Et aurait par conséquent demandé à Iya Mohammed, le président de la Fécafoot, par le truchement du Premier ministre, de revoir cette décision. Info ou intox ? Ça va se savoir ce soir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current day month ye@r *