Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Grandes Manoeuvres – Détournement dans l’affaire BB JET2: Samuel Eto’o, Geremi Njitap et Congelcam veulent libérer Yves Michel Fotso

AfricaPresse.com

Ecrit Par le 23 Jan 2013 Publié dans la categorie: Actualités, Opération épervier, Société


paroles_journal

L’affaire n’a pas fait grand bruit mais elle remonte seulement à l’année dernière. Yves Michel Fotso décide alors de se débarrasser de certains de ses biens précieux. L’on apprend donc, qu’il a vendu la cour de la Commercial Bank of Cameroun (CBC), un immeuble non bâti situé en plein cœur de Bonanjo. Espace soigneusement encerclé, probablement par les soins de son nouvel acquéreur. Une vente d’autant plus surprenante lorsqu’on sait que cet établissement bancaire est sous administration provisoire depuis que les déboires judiciaires de l’enfant terrible de Bandjoun ont commencé. C’est ainsi que le PDG de CONGELCAM, structure spécialisée dans la vente du poisson en gros et en détail, et qui a pignon sur rue au Cameroun, s’est porté candidat pour l’acquisition de cet espace de près de 500 mètres carré, et dont le montant de la transaction n’a pas été dévoilé. Des sources parlent néanmoins de près de 800 millions FCFA que Sylvestre Ngounchingue, le propriétaire de la poissonnerie CONGELCAM, aurait versé à Yves Michel Fotso.

Parallèlement, sa résidence de Bandjoun aurait également été vendue. Mais cette fois-ci, à Jeremy Sorel Njitap, selon des sources bien introduites. Là aussi, rien n’a filtré au sujet du montant de la transaction. Mais pour qui connait cet imposant immeuble, sait qu’il devrait se chiffrer en milliards. Cette vente réelle ou supposée a curieusement coïncidé avec le mariage de Jérémy qui a ainsi convolé en juste noce, courant fin 2012, avec la sœur cadette d’Yves Michel Fotso. Les festivités nuptiales, notamment l’Etat Civil et le mariage religieux se sont déroutées à Bandjoun, sous le regard attentif de Fotso Victor, le multimilliardaire. Du coup, d’aucuns se sont vite interrogés sur la sincérité de cette vente dont le preneur n’est autre que le beau frère du vendeur.

Entre temps, l’on apprenait que l’imposante résidence de l’ex ADG de la CAMAIR a été également cédé à Samuel Eto’o Fils. Le Footballeur de renommée international, attaquant vedette des lions indomptables, aurait ainsi versé plusieurs milliards à Yves Michel Fotso, au cours de ces derniers mois, pour l’acquisition de cet immeuble bâti, situé en plein cœur de Bali, l’un des quartiers les plus chics de la capitale économique. Là encore, le montant de la transaction n’a pas été dévoilé. Mais des experts parlent d’une histoire de milliards, lorsqu’ils évaluent la valeur d’une pareille villa, située dans un tel quartier.

Autant ces informations n’ont pas été confirmées par toutes les sources que nous avons contactées, autant les mis en cause sont restés muets sur la question. CONGELCAM n’a pas répondu à notre demande d’information, malgré toutes les démarches faites pour cela. Pas même Samuel Eto’o et Jeremy Njitap ou leurs entourages respectifs. Cependant, une chose reste certaine: Ces immeubles ont bel et bien été cédés par Yves Michel Fotso au profit des personnalités citées plus haut. Malgré la confidentialité qui a entouré cette transaction, notamment les détails sur les prix, des sources indiquent que l’opération a rapporté plus de 10 milliards à l’ex ADG de CAMAIR. “C’est un membre de sa famille; très proche, qui a utilisé une procuration pour agir en ses lieux et place”, rappelle une source notariale. D’ici peul le dossier Albatros, malgré qu’il soit déjà juge par le TGI du Centre à Yaoundé et en premier ressort pourrait être transmis au Tribunal Criminel Spécial afin que soit déclenché le processus de remboursement des 21,375 milliards pour lesquels il a écopé de 25 ans de prison ferme.

Mais au fond, l’on se pose la question de savoir si ces ventes ne constituent pas simplement un moyen pour Yves Michel Fotso de mettre ses biens à l’abri d’éventuelles saisies que pourrait ordonner la justice? Comment un homme d’affaire accusé de détournement peut-il réussir à vendre ses biens sans que la justice ne s’en rende compte? Ces ventes sont-elles véritablement légales au regard de la Loi? Ou alors, les-a-t-il simplement mis en gage pour obtenir des milliards nécessaire à sa mise en liberté, comme il vient de le faire dans le cadre de l’affaire ADC? Surtout que le Président de la République de Guinée Equatoriale, Téodoro Obiang Nguema s’apprête à verser Yves Michel Fotso, la rondelette somme de 50 milliards de FCFA, à la suite dune décision de justice ayant opposé Fotso à l’Etat Equato-Guinéen.

Yves-Michel-Fotso

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current day month ye@r *