Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Hôpital Général de Yaoundé: Paul Biya paie les soins de son maître d’école

Le Messager

Ecrit Par le 11 May 2012 Publié dans la categorie: Actualités, Société


Parmi les nombreux pensionnaires de l’un des hôpitaux de référence de la ville de Yaoundé figure depuis une demi dizaine de jours, Raphael Mfou’ou Ebo’o. L’instituteur du président de la République à l’école publique de Nden par Zoétélé dans la région du Sud en 1947. Paul Biya ne l’a revu qu’en janvier 2011 après 64 ans, à l’occasion à Ebolowa du Comice.

Avant ses soucis de santé, la chronique mondaine n’avait parlé de M. Mfou’ou Ebo’o qu’à l’occasion de la rencontre chargée d’émotion de ce 19 janvier 2011 à Ebolowa entre «le vieux» soutenu à bout de bras par sa fille, Marie Solange Akena Mfou’ou et Paul Biya sur lequel il se jetait littéralement avant d’écraser une larme dans une salle d’audience peuplée de journalistes et photographes et quelques convives que recevait le chef de l’Etat. L’instituteur du président de la République au cours de l’année où il obtint son Certificat d’études primaires et élémentaires (Cepe) confiait à la presse au sortir de l’entrevue attendue depuis plus de 60 ans que : «Je ne l’ai plus vu depuis 1947, mais j’espérais fermement le revoir (…) Le Roi Salomon camerounais est le surnom que je lui avais donné à l’époque à cause de sa façon d’être. Au Cepe, il était major». Depuis lors, personne n’avait plus reparlé de ce vieil homme à la voix tonitruante tout de même. Jusqu’à ce qu’il soit pris de malaise dans son Nden natal. L’histoire de son malaise aura traversé Ebolowa comme l’a été celle de la rencontre avec son ancien élève. Sur place, l’on raconte qu’il a été d’abord pris en charge à l’hôpital régional du Sud à Ebolowa avant d’être conduit par une voiture médicalisée jusqu’à Yaoundé.

P. Biya et son Tuteur - Ebolowa Janvier 2011

D’après des sources familiales, les soins administrés à ce centenaire ont été totalement pris en charge par le cabinet civil de la présidence de la République. Ce que confirme au téléphone, le directeur général de l’hôpital Général de Yaoundé, le professeur Elie-Claude Ndam Njitoyap. Même si d’autres sources ont relativisé ou minoré l’assistance de Paul Biya «qui aurait (d’après eux) délaissé le vieux», toutes les sources médicales de cet hôpital de référence confirment que Raphael Mfou’ou Ebo’o est «aux petits soins» et quittera l’hôpital sans doute dans quelques jours puisque son état de santé s’améliore. Mais avant ce départ, sa famille espère vivement que son ancien élève devenu chef d’Etat, vienne physiquement à son chevet de l’hôpital Général.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *