Hébergement Web Mutualisé - Wise Host

Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Humanitaire : Après avoir offert et équipé un bâtiment à l’Hôpital Laquintinie de Douala, Samuel Eto’o veut construire une école dans le Nord du Cameroun

AfricaPresse.com

Ecrit Par le 11 May 2017 Publié dans la categorie: Célébrités, Société


Samuel Etoo

Samuel Etoo

Le capitaine d’Antalyaspor et sa fondation entendent prendre attache avec les autorités camerounaises pour mener cette opération.
La cérémonie d’inauguration et de rétrocession à l’Etat du pavillon Samuel Eto’o a drainé une foule immense ce lundi 8 mai 2017 à l’Hôpital Laquintinie de Douala. Il s’agit d’un bâtiment R+1 bâti sur une surface d’environ 540 mètres carrés avec sous-sol et des vestiaires. La bâtisse qui est censé offrir son hospitalité au département pédiatrie de cet hôpital comprend également entre autres plusieurs salles de réanimation. Elle a une capacité de 48 lits, ce qui porte désormais à 148 le nombre total de lits dans le département Pédiatrie de ce centre hospitalier. Le bâtiment est en outre doté d’un certain nombre d’équipements spécifiques tels que l’échographie, les tables radiantes… Il s’agit selon le Professeur Louis Richard Njock, directeur de l’Hôpital Laquintinie d’une unité fonctionnelle pour la prise en charge des urgences chez le petit enfant.

Le pavillon Samuel Eto’o de l’Hôpital Laquintinie est donc désormais une propriété de l’Etat. Mais il est loin d’être le dernier don golleador camerounais en direction de son pays à travers sa fondation. L’ancien capitaine des Lions Indomptables annonce la construction dans un futur proche d’une école dans la partie septentrionale du Cameroun qui présente sans doute le plus faible taux d’alphabétisation dans le pays. « Nous avons lancé une initiative à Londres il y a quelques mois. Beaucoup d’étrangers l’ont suivie et malheureusement nos compatriotes n’ont pas suivi comme on l’espérait. Mais malgré tout et grâce à la bonne volonté de certains, nous avons pu avoir quelques fonds et notre idée serait de construire une école dans le Nord du Cameroun », a-t-il expliqué dans une interview accordée à la presse, peu après l’inauguration du pavillon Samuel Eto’o de l’Hôpital Laquintinie. Sa fondation entend prendre attache avec les autorités afin qu’elles puissent l’aider dans la mise en œuvre de cette opération.

Samuel Eto’o, ambassadeur de bonne volonté de l’Unicef dit avoir longtemps œuvré en silence en faveur des enfants au Cameroun. « Nous avons fait pas mal de choses, nous avons construit des écoles dans des prisons du Cameroun avec Claire Ndi Samba… Avec sa contribution, nous avons aidé ces jeunes, nous avons même eu un jeune qui a eu son Bac étant en prison. Nous avons fait pas mal de choses dans le silence », révèle-t-il. Le pavillon Samuel Eto’o de l’Hôpital Laquintinie sera opérationnel d’ici environ deux semaines, selon le patron de l’Hôpital Laquintinie.

Auteur:

Wiliam TCHANGO

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *