Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Indemnités: Vérités sur les «arriérés» de M. Roger Milla

Reperes

Ecrit Par le 9 Jun 2012 Publié dans la categorie: Actualités, Société, Sports


Mardi 8 mai 2012 à Yaoundé, M. Roger Milla affirme que son «salaire» est suspendu depuis quatre mois. «La banque m’a appelé et m’a notifié que mon salaire n’est plus viré. J’ai demandé à Epaka (le chef du département financier, de la Fécafoot: Ndlr) pourquoi cet argent n’est plus viré, mais il ne m’a pas donné une réponse claire. De toutes les façons, je ne considère pas cet argent comme un salaire, mais comme une indemnité, car je ne peux pas toucher 300 000 FCFA, alors que Tombi A Roko (le secrétaire général de la Fecafoot, Ndlr), qui ne connaît rien du football touche 2 000 000 de FCFA», a ajouté M. Roger Milla. Cependant, des documents bancaires s’inscrivent en faux des déclarations du héro du mondial 90.

Des documents financiers indiquent qu’il y a eu des virements bancaires dans le compte de M. Milla entre janvier et avril 2012. L’ambassadeur itinérant, présenté comme membre du comité exécutif de la Fecafoot sur lesdits documents, a perçu mensuellement une indemnité de transport de 300 000 FCFA. Ce qui fait un total de 1 200 000 FCFA. Même si M. Milla conteste ces faits en argumentant qu’il n’est pas membre du comité exécutif, les documents bancaires sont formels: il a été régulièrement viré dans le compte de M. «Milla Albert Roger» un montant mensuel de 300 000 FCFA. D’ailleurs sur le site web de la Fecafoot, M. Milla est compté parmi les 34 membres du comité exécutif. M. Junior Binyam responsable de la communication à la Fecafoot explique cela par le fait que, en tant que président d’honneur, «M. Milla peut être convié lors des assemblées du comité exécutif. Son avis est consultatif».

Seule l’indemnité du mois d’avril a été virée dans un compte inapproprié. Mais l’erreur a été corrigée le 10 mai 2012. A cet effet, M. Gilbert Dieudonné Edang, chef d’agence d’Ecobank Centre-Sud-Est, écrit au directeur d’agence d’Ecobank à Bonamoussadi: «en date du 11 avril 2012, à la suite d’une erreur de saisie sur un ordre de virement émis par notre client en faveur de Mr Miller Albert Roger. Nous avons envoyé XAF 300 000 dans le compte de Mr Jombi Doff Moïse au lieu de celui de Mr Miller Albert Roger.» Sa requête s’achève par une sollicitation: «Nous sollicitons que le montant soit retourné dans le compte «Associations Lions indomptables»».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *