Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

INTERNET, LE MÉDIA LE PLUS CRÉDIBLE DES CAMEROUNAIS

AfricaPresse.com

Ecrit Par le 11 Aug 2011 Publié dans la categorie: Actualités, internet, Media, Technologie


Selon une étude menée par des organisations spécialisées dans le monitoring des médias, 36% de camerounais ont une totale confiance aux informations venues d’Internet. Par contre, à peine 16% d’interviewés font confiance aux informations diffusées par les médias d’Etat.

L’étude menée en 2009 par le Steadman Group sur la survie de la recherche d’audience et contenue dans le pré rapport sur la survie des médias de service public en Afrique montre que les camerounais prennent pour vérité d’évangile les informations qu’ils puisent sur Internet.

L’organisation non gouvernementale Open society Initiative for West Africa (OSIWA), l’Africa Governance Monotoring And Advocacy Project (AfriMAP) et l’Open Society Institute Media Program (OSIMP) qui sont à l’origine de ce pré rapport reprennent des résultats qui montrent que peu de téléspectateurs, auditeurs et lecteurs font confiance aux informations données par les médias d’Etat.

La Crtv télé s’en sort avec 15% de téléspectateurs qui prennent ses infos pour vraies et 18% qui les prennent pour plus ou moins vraies. La Crtv radio ne s’en tire pas mieux que sa sœur et compte 16% de personnes qui lui font totalement confiance pour 19% de d’auditeurs qui prennent ses informations avec pincettes.

Le quotidien pro gouvernemental, Cameroon tribune est le moins bien loti avec 14% seulement de lecteurs qui lui font totalement confiance dans le traitement de l’actualité et 14% qui pensent que ces infos peuvent être erronées ou partielles.

Les médias privés s’en sortent mieux que les médias d’Etat

Juste derrière Internet, les télévisions privées, les journaux privés et les radios commerciales privées s’en sortent respectivement avec 25%, 24% et 19% de personnes qui ont une totale confiance aux informations qu’ils donnent.

Toute chose qui a fait dire au Dr Enoh Tanjong, qui a rédigé ce rapport que la Crtv, radio et télévision, a perdu la confiance de la majorité des camerounais.

Le chercheur et enseignant de journalisme à l’université de Buea propose l’adoption d’une nouvelle loi pour garantir l‘impartialité de ce média d’Etat, seule condition pour retrouver la crédibilité auprès des auditeurs et téléspectateurs.

Il propose aussi la densification des programmes qui prennent en compte les aspirations de la population camerounaise et reflètent toute sa diversité.

© camerounactu.net : Annie Payep