Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

La France accorde 41,4 milliards FCFA au Cameroun


Ecrit Par le 9 May 2012 Publié dans la categorie: Actualités, Cooperation Internationale, Economie


Le ministre camerounais en charge de l’Economie (Minepat), Emmanuel Nganou Djoumessi et l’ambassadeur de France au Cameroun, Bruno Gain, ont signé hier, trois conventions de financement. En fait, il s’agit de trois conventions d’affectation de fonds, d’un montant total de 41,4 milliards de francs Cfa.

La plus importante des trois conventions, du point de vue de la dotation budgétaire est sans conteste celle qui affecte des fonds du 2e C2D (Contrat Désendettement développement) au Programme national de développement participatif (Pndp): Près de 38 milliards de francs Cfa. Il s’agit en fait, de l’opérationnalisation de la deuxième phase de ce programme (Pndp2).

A la différence de la première phase qui ne concernait que six régions, cette seconde va s’étendre à l’ensemble du pays. «Ce second Cd est appelé à financer essentiellement les microprojets issus des plans communaux de développement. Nous escomptons financer ainsi 700 microprojets.» expliquait hier, Marie Madeleine Nga, la coordinatrice nationale du Pndp.

D’autres parts, et comme convenu au moment de la signature du 2e C2d à Yaoundé le 1er juillet dernier, une bonne partie de ce mécanisme de financement sera consacrée aux investissements agricoles. Les signataires des conventions d’hier parlaient d’une enveloppe de 15 milliards de FCFA. Ce 2e C2d devrait donc, selon la coordinatrice nationale du Pndp, permettre de poursuivre les actions entamées par le premier qui était d’un montant de 13 milliards de francs Cfa.

La deuxième convention signée hier porte sur l’affectation des fonds du volet transversal du 2nd C2d pour un montant de 3,2 milliards de francs Cfa. Ces financements devraient favoriser l’orientation et le suivi de ce C2d et la préparation du troisième, ainsi que «le renforcement des capacités de gestion des programmes économiques et des budgets d’investissement au Cameroun», selon le Minepat.

Quant à la troisième convention, elle porte sur la mise en place du fonds d’étude et de renforcement des capacités, notamment dans le secteur des infrastructures. En clair, il s’agit, selon le Minepat, d’assurer les services des consultants ainsi que les études relatives aux projets identifiés dans les secteurs de concentration des projets financés pour l’Agence française de Développement». Montant de l’enveloppe: 328 millions de FCFA.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>