Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

LES SERVICES DU GOUVERNEUR DE L’EST SANS DRAPEAU À LA VEILLE DU 20 MAI

Le Messager

Ecrit Par le 17 May 2012 Publié dans la categorie: Actualités, Faits Divers, Société


A la place des couleurs nationales, un bout de tissu défraîchi par les intempéries est resté accroché au bout du mât.

L’image est plutôt insolite mardi, 15 mai 2012. Tous les participants à l’atelier de lancement de l’inventaire sur les routes rurales sont tous étonnés du bout de tissu qui balance au bout du mât du drapeau national. Il faut s’en approcher pour constater qu’il s’agit de la partie jaune de ce symbole de fierté. Entre-temps, et au vu de la couleur qu’il a pris, on peut conclure au passage des intempéries.

Pendant que l’on fait ce constat, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, le nouveau gouverneur de la région de l’Est, vient d’entamer la dernière phase de sa tournée des services publics et parapublics de la ville de Bertoua. Peut-être sans avoir assisté à la traditionnelle levée des couleurs qui lance les activités dans tout service administratif.

En plus, apprend-on de sources internes, « ici, on ne sait pas quand on lève les couleurs. Peut-être que cela se passe en cachette. » D’autres de renchérir que « parfois, nous passons trois semaines sans lever les couleurs. Et cela ne date pas d’aujourd’hui. Nous nous sommes souvent demandé ce qui se passe. »

Plus grave, poursuit un autre personnel, « tout à côté à la préfecture de Bertoua, la levée des couleurs est systématique tous les matins ». De quoi inquiéter le nouveau patron des lieux qui, dit-on, est très pointilleux sur les questions d’intérêt national. Malgré nos efforts, personne sur place n’a pu nous dire avec exactitude qui s’occupe de la levée des couleurs.

Presque tous nous renvoyaient chez Nke Ndjana, le chef de cabinet dont les prérogatives sécuritaires et protocolaires le placent en première ligne des personnes incriminées. C’est d’ailleurs face à ce mât que nous l’avons aperçu, perfusion à la main, en tenue décontractée et un chapeau de couleur bleue vissée sur la tête. Au moment de le rencontrer dans son bureau, c’est son chauffeur qui nous renvoie sur ses ordres.

En attendant d’en savoir un peu plus, le constat reste le même : les services du gouverneur de l’Est n’ont pas de drapeau national dont un bout coûte sur le marché 1.000 Fcfa. A la veille de la célébration de la 40ème édition de la fête de l’unité nationale symbolisée par une seule étoile sur le drapeau national, les observateurs ici restent surpris sur une attitude pas très différente de celle du comédien Edoudoua dont les chaussures avaient été essuyées par le drapeau camerounais.

© Source : Le messager

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current day month ye@r *