Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Lom Pangar : Paul Biya agacé par les revendications de l’Est


Ecrit Par le 6 Aug 2012 Publié dans la categorie: Actualités, Politique


Indemnisations des populations, université d’Etat, routes…l’antienne a été rejouée lors de la pose de la première pierre de l’ouvrage.

Les initiés y ont vu un signe. Que l’unique avanie électrique de la cérémonie de pose de la première pierre du barrage réservoir de Lom Pangar le 03 août 2012, ne se soit produite que lors de l’intervention du chef de l’Etat. Et elle a duré une dizaine de secondes. Le temps de créer une véritable panique côté Edc, le maître d’œuvre de la cérémonie. Pourtant, assureront les techniciens, ce moment est celui qui a le plus mobilisé leur attention et leurs efforts.

«C’était regrettable» commente une des édiles de la région de l’Est. Qui poursuit : «D’un autre côté, le fait que le chef de l’Etat ait été confronté à cette situation que nos populations vivent depuis des décennies est aussi intéressant. Peut être cela va-t-il accélérer la réalisation de ce barrage pour que nous ayons rapidement assez d’énergie électrique.»

«Il peut aussi s’agit d’un signe de nos ancêtres, qui redisent au président de la République ce que nous lui disons depuis des années maintenant : à savoir que l’Est mérite mieux et a déjà beaucoup attendue.» renchérit un autre maire. En tout les cas, les élites de la « région du soleil levant » n’ont fait l’économie d’aucun moyen pour redire leurs exigences. Lors des audiences formelles et informelles, lors de la cérémonie proprement dite, elles ont redemandé leur université d’Etat ; des routes ; plus d’écoles et d’enseignants ; plus d’hôpitaux, de médecins et d’infirmières ; plus d’élites nationales…Usant au passage toutes les formes de communication possibles.

Et il est vrai qu’à ces aunes, l’Est est loin d’être la mieux lotie, au classement national des régions. Le barrage réservoir de Lom Pangar, qui est une des réponses du pouvoir de Yaoundé à ces revendications, n’est guère exempt d’attentes, rappelées le 03 août dernier. Les populations touchées qui ont subi des préjudices à cause de ce projet n’ont guère touché jusqu’ici l’ensemble des indemnisations promises. Les manœuvres camerounais qui travaillent à Lom Pangar n’arrêtent de juger, non sans raison, leurs conditions de travail «inhumaines».

Aucune promesse concrète

Bernard Wongolo, qui portait la voix des élites de la région pour la circonstance n’a guère manqué de prononcer à nouveau cette qui l’avait déjà été lors de la campagne présidentielle de 2011, à l’adresse de Paul Biya qui était alors candidat à sa propre succession : «L’Est ne demande que sa part, toute sa part et rien que sa part.»
Sauf que pour le chef de l’Etat, le discours a saturé. Et ce dernier n’a pas manqué de le faire observer en indiquant, dans un doux euphémisme, que la liste de ces doléances est «comme (l’assistance) a pu le remarquer, suffisamment longue». Conséquence, Paul Biya n’a fait aucune promesse concrète. Se contentant de cette phrase peu enthousiasmante, et très peu convaincante, vue de Bertoua: «Nous nous efforcerons à faire ce que nous pourrons, dans la mesure des moyens de l’Etat.»

«Lui rappeler, comme notre collègue et frère de la commune de Bélabo l’a fait dans son mot de bienvenue, ses liens de sang et de cœur avec l’Est a pu paraître comme une manière de pression, voire de chantage.» avance l’un des maires suscités, en guise d’explication de cette attitude présidentielle.

Et il est vrai qu’à Memve’ele, lors de la cérémonie de pose de la 1ère pierre du barrage hydroélectrique de cette localité de la région du Sud dont il est originaire, il avait été plus précis, plus engagé, plus volontaire en annonçant des réalisations concrètes. Et de façon générale, il l’a été lors de toutes ses descentes sur le terrain ces derniers mois.

© Mutations : Serge D. Bontsebe, à Lom Pangar

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *