Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

MILLA APPELLE P. BIYA, AU SECOURS

AfricaPresse.com

Ecrit Par le 28 May 2012 Publié dans la categorie: Actualités, Société, Sports


Crise. L’ambassadeur itinérant se plaint dans un mémorandum de la gestion du football camerounais.

Le Comité citoyen pour le redressement du football camerounais (Cocirefca) affirme avoir rassemblé, samedi dernier, près de 4. 000 personnes pour une assemblée au Palais polyvalent des sports de Yaoundé. Parmi ces personnes, Roger Milla, Emmanuel Mvé, pilotes du comité, des artistes de renom comme Ange Ebogo Emeran, Valsero, Messi Ambroise et des délégués partis des dix régions du Cameroun pour des travaux en plénière. Pour tout ce monde, la grande salle occupée pour la réunion s’est révélée étroite.

Au terme de ces travaux et après avoir étudié « de fond en comble », selon Roger Milla, les maux qui minent le football camerounais, le Cocirefca a adressé un mémorandum à Paul Biya, le président de la République. « On ne peut pas continuer ainsi, trop c’est trop ! Il n’est pas normal que dans un pays comme le Cameroun, où plusieurs footballeurs se sont sacrifiés, le football soit dirigé par des personnes qui ne sont là que pour piller », a déclaré, courroucé, Roger Milla.

Dans son mémorandum, le Cocirefca commence par présenter la situation du football camerounais à Paul Biya. Partant de la dégringolade du Cameroun au classement de la Fifa (de la 14eme place à la 64eme), le Cocirefca dénonce « l’incapacité des clubs camerounais à remporter une Coupe d’Afrique depuis trente ans », le niveau bas des championnats camerounais, les scandales autour de la gestion de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), l’exclusion de Samuel Eto’o, « la distraction des biens sociaux de la Fécafoot », etc.

Objectif

Face à tous ces maux, Roger Milla s’est engagé à « mener toutes les actions nécessaires, en toute responsabilité, afin de sensibiliser les décideurs ». S’adressant à Paul Biya, le Cocirefca précise dans son mémorandum : « Le Comité citoyen vous demande avec déférence, excellence monsieur le président de la Republique (…), de sauver notre football. Le football camerounais tout entier le souhaite ».

« S’engager de manière ferme et résolue pour mener toutes les actions nécessaires, en toute responsabilité, pour sensibiliser les décideurs de notre pays à la nécessité de prendre toutes les mesures salutaires au redressement du football camerounais » est le principal objectif du Cocirefca. Ses membres l’ont indiqué dans une déclaration rendue publique en avril dernier lors de sa création.

© Le Jour : Ateba Biwolé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *