Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Mort à New-Bell (Tsf): David Eto’o plaide non coupable

Le Messager

Ecrit Par le 10 Aug 2012 Publié dans la categorie: Actualités, Faits Divers, Société


De quoi est mort Nicolas Otsonguem, le jeune homme qui est passé de vie à trépas dimanche 3 août 2012 alors qu’il assistait à un match de football au stade Tsf de New-Bell ? A-t-il succombé à une maladie chronique ? Sa mort est-elle accidentelle ou s’agit-il d’un homicide volontaire? Telles sont les questions-jusque là sans réponses- qui sont inscrites dans les tablettes des fins limiers de la division régionale de la police judiciaire pour le Littoral. Convoqué mardi 7 août 2012 dans cette unité de police, celui qui est présenté par une certaine opinion comme le commanditaire de ces actes sanglants plaide non coupable. Parlant de David Eto’o, une source policière proche du dossier témoigne. «Il dit qu’il n’a rien à voir dans cet incident par conséquent ce n’est pas lui qui a commandité ce meurtre. Il a ajouté que le décédé souffrait de l’épilepsie ou une autre maladie grave qui aurait précipité sa mort. Pour quelqu’un qui était supposé ne pas connaître la victime, mes collègues ont trouvé cela très bizarre». Des propos que ne partage pas Ndangué, une parente qui parle de la bonne santé physique et mentale de la victime née le 11 novembre 1990 à Douala. «Il a été poignardé et a reçu des coups de caillou sur la tête par les gros bras à la solde de David Eto’o. Sinon qu’il nous explique comment il a un gros trou sur sa tête. Est-ce que l’épilepsie creuse des trous sur la tête des malades?».

Face à cette situation d’une parole contre une autre entre la mère éplorée et le gentil dandy, les éléments de la police judiciaire vont retenir la thèse d’une autopsie pour déterminer les causes du décès. A l’hôtel de ville de Douala IIè, le chef du cabinet de la maire Denise Fampou condamne ces tristes évènements. «Ce qui est arrivé est très grave et mérite d’être condamné avec la dernière énergie. Mais je tiens à préciser que ce championnat qui a connu ces affrontements n’a rien à voir avec le tournoi de l’Amitié qui se dispute sans problème sur le même stade depuis le 3 août. Nous avons mis en place tout un volet sécuritaire composé des chefs de quartier et des élites pour que le tournoi de l’Amitié se passe sans problème».

En attendant l’autopsie de l’hôpital Laquintinie, c’est une mère éplorée, sans voix et qui a perdu quelques kilogrammes qui espère que justice sera rendue. Quant à David Eto’o qui aurait déserté le domicile familial à Bonamoussadi pour un hôtel de la place, toutes les tentatives pour joindre le principal présumé coupable dans cette affaire sont restées vaines. Ce n’est pas la première fois que David Eto’o fait parler de lui. En janvier 2012, ce dernier a paralysé le fonctionnement de l’hôpital Laquintinie grâce à des gros bras à cause de la prise en charge lente de Félicité Ngo Nyemb, une de ses proches. Nous y reviendrons.

Jeannette Alang, mere d’une victime: «Je voudrais que les coupables reconnaissent leur tort»

mère de Nicolas Otsonguem est dépassée par ce qui lui est tombé sur la tête.

Comment avez-vous appris le décès de votre fils ?

C’était un garçon exemplaire. Il ne m’a jamais dérangé ecomme tous mes enfants car il a reçu une bonne éducation. Très calme, il ne pouvait pas tuer une mouche. Dieu a permis qu’il ne soit pas toujours malade comme on veut me le faire croire. J’aurais préféré que mon fils trouve la mort sur un lit d’hôpital que dans des conditions aussi troubles que tragiques. Je voudrais que les coupables reconnaissent leur tort, pour qu’on n’arrive pas à un conflit. Comme je n’étais pas là au moment des faits, j’ai eu la version de l’organisateur. Il m’a dit que ce sont les petits frères d’Eto’o qui ont gâté son championnat, ce qui revient à dire que ce sont ces derniers qui sont responsables de ce qui est arrivé et doivent rendre gorge. Je veux d’abord qu’ils reconnaissent leur faute et on verra le reste après.

Quel est votre état d’esprit en ce moment ?

Je suis une mère mal à sa peau. Je souffre, je ne dors plus la nuit depuis que mon fils qui était pourtant un grand supporter de Samuel Eto’o a trouvé la mort dans les conditions que vous connaissez. Il est allé au stade car il voulait voir jouer les frères de son idole. Je veux que la justice fasse son travail en punissant le coupable qui est déjà connu sans m’intimider. Je ne veux pas la guerre avec les frères Eto’o qui ont tué mon fils et qui doivent reconnaître leurs faits d’armes. Je l’ai toujours appelé «Tuyauriste» car il mangeait beaucoup quand il était petit et était très costaud et très calme. Il avait comme passion le football et était fan de Samuel Eto’o. Il pouvait mettre sa tête dans l’eau pour Eto’o. Pour être son ennemi, parler seulement mal d’Eto’o. il pouvait parler de son idole 24h/24 sans se fatiguer. Il n’a jamais bagarré, il n’insulte pas les gens et est très respectueux. J’ai appris qu’il a été tué lorsqu’un spectateur a dit que «voici un Bamoun qui est en train de fuir» qu’on est tombé sur lui. Me voici aujourd’hui abandonnée à moi-même alors que mon fils est à la morgue.

Propos recueillis par Etame Kouoh

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current day month ye@r *