Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

A l’Observatoire national de la communication (ONC ) : des échanges avec les directeurs de campagne et de la communication des candidats aux élections présidentielles

AfricaPresse.com

Ecrit Par le 6 Jan 2011 Publié dans la categorie: Niger


ONCLe président de l’Observatoire national de la communication (ONC), M. Abdourahamane Ousmane, a rencontré, hier matin à l’ONC, les directeurs de campagne et les responsables de la communication des candidats aux prochaines élections présidentielles. La rencontre s’est déroulée dans la salle de réunion de ladite institution à Niamey. Le président de l’ONC était entouré pour la circonstance du vice-président et du Secrétaire général de l’institution, du Secrétaire permanent du CNDP et d’un conseiller de l’Union Européenne en matière d’élections. Il s’agit pour le premier responsable de l’ONC d’échanger avec les représentants des candidats sur la couverture de la campagne électorale en général et l’accès aux médias publics en particulier.

En ouvrant la rencontre, le président de l’ONC a rappelé la mission fondamentale de son institution qui est la promotion de la liberté de presse dans le domaine de la presse écrite, la communication audiovisuelle et la publicité par voie de presse. En période électorale, a précisé M. Abdourahamane Ousmane, l’ONC veille à l’accès équitable des partis et des candidats aux médias, l’expression plurielle des opinions sur les médias. Il fixe aussi les règles de conception et de diffusion des messages et veille à l’exécution de ces règles. En outre, le président de l’ONC a tenu à donner des précisions sur certaines préoccupations soulevées par les partis politiques et qui sont relatives à l’information et la sensibilisation des électeurs d’une part et de l’autre à l’utilisation des TIC dans la campagne électorale. ‘’Ces aspects relèvent des prérogatives de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et de l’Autorité de Régulation Multisectorielle (ARM)’’, a indiqué M. Abdourahamane Ousmane. abordant sur l’ordre du jour de la réunion, le président de l’ONC a fait un exposé sur les propositions faites par son institution en vue de la couverture de la campagne. Abdourahamane Ousmane a tout d’abord souligné les deux principes sur lesquels l’action de l’ONC va se baser. Il s’agit de l’égalité parfaite des candidats et la gratuité de la diffusion des messages dans les médias publics. Cette équité sera observée même en matière de prestations payantes assure Abdourahamane Ousmane. C’est ainsi que l’ONC a prévu la diffusion du portrait de chaque candidat, la couverture d’un meeting dans les chefs lieu de région pour chaque candidat, la diffusion d’un meeting en trois langues nationales au choix, un entretien de 45 mn avec chaque candidat, un magazine et l’enregistrement et la diffusion de trois messages par candidat. La durée de la diffusion des activités varie de 3 à 5 minutes à l’ORTN. Dans la presse écrite publique, l’espace réservé aux messages et au portrait des candidats varient d’un quart à une demi-page. Cependant, la responsabilité du contenu des messages relève de la direction de campagne de chaque candidat. L’ONC veille au respect des dispositions de l’article 59 du code électoral qui interdit toute campagne basée sur des messages à caractère religieux, régionaliste, ethnique, sexiste, discriminatoire, etc. Le président de l’ONC a aussi expliqué aux représentants des candidats, les conditions de réalisation et de diffusion des messages. En outre, le président de l’ONC a annoncé que son institution apportera un appui à certains médias privés en vue de leur permettre de couvrir équitablement la campagne. Aussi, tout candidat qui souhaite avoir des prestations supplémentaires de la part des médias, est libre de solliciter des services payants. Après l’exposé du président de l’ONC, les représentants des candidats se sont exprimés sur les dispositions prises par l’ONC. Ils ont unanimement salué cette démarche et l’effort de concertation de l’ONC. Cette démarche permettra à notre pays d’avoir une campagne apaisée et des élections propres. Des observations, des inquiétudes et des propositions ont été formulées dans le sens d’améliorer le dispositif.

Siradji Sanda