Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Paris appelle les Français à quitter le Nord du Cameroun

AFP

Ecrit Par le 20 Feb 2013 Publié dans la categorie: Actualités, Monde, Société


FRANCE Memorial 1

“Les ressortissants français qui se trouveraient actuellement dans l’extrême nord du Cameroun doivent impérativement se mettre en lieu sûr et quitter la zone au plus vite”, a demandé le ministère des Affaires étrangères, au lendemain du rapt dans cette région de 7 Français.

Compte-tenu de ces enlèvements, “il est formellement déconseillé de se rendre dans la région Extrême Nord du Cameroun (des rives du Lac Tchad au Sud de Maroua) et à la frontière avec le Nigeria jusqu’à nouvel ordre”, précise le ministère dans la rubrique “conseils aux voyageurs” figurant sur son site internet.

Le Quai d’Orsay n’était pas en mesure de donner une estimation du nombre des Français se trouvant dans la zone concernée.

Sept touristes français, dont quatre enfants, ont été enlevés mardi dans l’extrême nord du Cameroun puis emmenés au Nigeria voisin, une prise d’otages dont le groupe islamiste nigerian Boko Haram pourrait être l’auteur, selon Paris.
Quelque 6.200 ressortissants français sont recensés comme vivant au Cameroun. La France est dans ce pays l’un de ses tout premiers investisseurs étrangers. La présence française s’appuie sur une centaine de filiales et quelque 200 entreprises appartenant à des ressortissants français dans de multiples domaines (exploitation pétrolière, forestière, sucre, brasseries, cimenterie, téléphonie mobile, logistique, etc).

A propos du Tchad voisin, le ministère français affirme aussi depuis ce mercredi, et toujours sur son site internet, que “les voyages sont formellement déconseillés, dans la zone frontalière, côté tchadien”, avec le Cameroun, dans une région “s’étendant du Lac Tchad jusqu’au niveau des villes de Binder et Léré”.

“Compte-tenu de l’engagement des forces françaises et tchadiennes au Mali, une vigilance accrue doit être observée par les Français se trouvant ou se rendant au Tchad”, ajoute le ministère dans ses recommandations.

“Les régions frontalières du Niger, du Sud-libyen, du Soudan et de la République Centrafricaine, ainsi que la région du Lac Tchad sont formellement déconseillées (zone rouge)”, précise-t-on de même source.

“En effet, ces régions, lieux de passage traditionnel des trafics en tous genres, sont susceptibles d’être utilisées comme couloir, voire zone de repli pour certains groupes disséminés en provenance du Nord Mali”, indique enfin le ministère français.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *