Hébergement Web Mutualisé - Wise Host

Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

People: Où est passée la marque de vêtements de Samuel Eto’o Fils ?

AfricaPresse.com

Ecrit Par le 7 Mar 2017 Publié dans la categorie: Actualités, Célébrités, Société, Sports


Samuel Eto'o

Samuel Eto’o

La griffe dont le nom de baptême fait référence à cette icône du football a pourtant fait grand bruit lorsqu’elle a été dévoilée en 2014.
Alors qu’elle avait fait le buzz en 2014, la marque d’accessoires sportifs du nom de la star de football Samuel Etoô a disparu des radars médiatiques depuis lors. Même si elle a fait une timide apparition lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations organisée au Gabon en février dernier.

Pourtant, la griffe dont le nom de baptême fait référence à cette icône du football a pourtant fait grand bruit lorsqu’elle a été dévoilée en 2014. La presse avait vite fait de la comparer à d’autres marques de sportifs tels que David Beckam, Didier Drogba, entre autres.

Selon le bihebdomadaire Ecomatin du lundi 6 mars 2017, cette initiative était de Gabriel Pascal Nyemeg Nlend, un jeune camerounais, designer et fan de Samuel Eto’o, vivant à l’étranger. « C’est un projet que j’ai créé pour faire honneur à Samuel Eto’o pour tout ce qu’il a fait pour l’Afrique en général et le Cameroun en particulier », avait-il alors indiqué. Les premiers échantillons de ses créations révélées au grand public sont alors des tennis, casquettes, t-shirts, ceintures …, estampillées « Samuel Eto’o » accompagnées de « e9 ».

Sauf que trois ans plus tard, bien que très convoitée, la marque semble dans les oubliettes. Et pour cause, après un premier contact avec l’icône du football, le jeune designer assure avoir tenté plusieurs fois de rentrer de nouveau en contact avec la star du ballon rond. En vain. Aussi, le jeune artiste s’est interdit toute nouvelle production ou commercialisation sans l’autorisation de Samuel Eto’o, peut-on lire dans le journal.

Ainsi, après le fracassant échec qu’a connu le projet Set Mobile, lancé par le footballeur camerounais, celui de sa marque de vêtements serait-il un énième coup foireux ?

Auteur:

Lore E. SOUHE

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *