Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Présidentielle Américaine: Pour le Pr Jean-Emmanuel Pondi, l’élection de Donald Trump est «un saut dans l’inconnu»

AfricaPresse.com

Ecrit Par le 11 Nov 2016 Publié dans la categorie: A La Une, Actualités, Opinions, Point de Vue, Société


Jean-Emmanuel Pondi

Jean-Emmanuel Pondi

Le 45e Président des États-Unis devra tenir ses promesses de faire construire un mur pour empêcher les Mexicains d’entrer aux États-Unis, «puisqu’il a été élu pour ça».

Le Pr Jean-Emmanuel Pondi est formel: le choix porté par les Américains sur Donald Trump est un saut dans l’inconnu. «C’est surtout par rapport au CV du Président élu. Il n’a aucune expérience dans le domaine, elle [Hillary Clinton, la candidate démocrate] c’était tout à fait le contraire, elle était bien connue du monde politique sur le plan national et international. Ce que nous constatons c’est apparemment un saut dans l’inconnu», a-t-il affirmé à BBC.

L’invité BBC Matin le 10 novembre 2016 pense que le peuple des États-Unis s’est prononcé «de manière tout à fait opposée par rapport à ce que nous pensions». «Ce n’est pas un pays serein, mais un pays traversé de plusieurs antagonismes par rapport à ses classes sociales, à ses races, et cela est inquiétant», a-t-il poursuivi.

Donald Trump a été élu avec 279 Grands Électeurs. Cette élection n’a pas connu une ferveur particulière chez les Africains, comme lors de l’élection de Barack Obama en 2008. Pour Pondi, «les Africains doivent comprendre une fois pour toutes que chaque pays, chaque peuple, travaille pour son bonheur à lui, par rapport à ses objectifs. Il n’est pas question de travailler par rapport à d’autres, par procuration. Et les Africains doivent également appliquer cela pour eux-mêmes et par eux-mêmes. Ils doivent comprendre que c’est à eux les Africains de mettre des conditions pour vivre mieux en Afrique et entre Africains pour générer une richesse en Afrique d’abord».

Donald Trump va-t-il tenir ses promesses de faire construire un mur pour empêcher les Mexicains d’entrer aux États-Unis, de remettre en question l’accord sur le climat signé par son pays à Paris en 2015 et d’abandonner la loi facilitant l’accès des produits fabriqués en Afrique au marché américain ? «Il a intérêt à le faire puisqu’il a été élu pour ça. Qu’on aime ou qu’on n’aime pas ces options, c’est pour ça qu’il a été élu. S’il avait dit autre chose peut-être qu’il n’aurait pas été élu. Ça peut sembler bizarre, mais c’est désormais la logique qu’il faut épouser», répond sans ambages Jean-Emmanuel Pondi, spécialiste des relations internationales.

Auteur:

Otric NGON

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *