Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

RDC: la police attribue les violences au parti Bundu dia Malaya


Ecrit Par le 7 Aug 2017 Publié dans la categorie: Actualités, Afrique, R.D. Congo


Déploiement de policiers à Kinshasa en RD Congo le 20 septembre 2016.

Déploiement de policiers à Kinshasa en RD Congo le 20 septembre 2016.

En RDC, 12 personnes ont été tuées à Kinshasa ce lundi. Des violences attribuées à des sympathisants de la secte Bundu dia Kongo. La police congolaise assure que la situation est désormais redevenue calme à Kinshasa, tout comme à Boma et Matadi, deux villes du Congo Central où des manifestations avaient aussi été signalées dans la matinée.

“Les forces de l’ordre ont réussi heureusement de façon professionnelle à rétablir l’ordre public”
Déclaration du porte-parole de la police sur les violences
Vers 9h, des manifestants portant des bandeaux rouges défilent près de la prison centrale de Kinshasa. Plusieurs témoins disent avoir entendu des tirs. La police intervient, usant de gaz lacrymogènes. Même mouvement de protestation signalé dans la région du Congo Central, notamment à Boma et à Matadi.

Selon un bilan officiel, 12 personnes ont été tuées au cours de ces violences. Il s’agirait de victimes de « balles perdues », précisent les autorités, qui annoncent plusieurs arrestations. Les forces de sécurité ont également enregistré des pertes importantes.

La police attribue ces violences à des sympathisants du parti Bundu dia Malaya*. Selon un communiqué de la police, ces personnes étaient armées de calibre 12 et d’armes blanches. « Ils veulent le départ des dirigeants qui sont actuellement en place », déplore le colonel Mwanamputu Empung, le porte-parole de la police. « C’est pas comme ça qu’il faut le faire. Il faut aller aux élections », insiste ce responsable.

Créé en 1986 par Ne Mwada Nsémi, ce mouvement politico-religieux reste marqué par la répression sanglante de l’un de ses rassemblements à Luozi par la police en 2008.

* Le parti politique Bundu dia Mayala est né de la secte mystico-religieuse Bundu dia Kongo.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *