Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Rumeurs sur Lady Ponce et le trafic des organes: La mise au point de Blaise Eyoum


Ecrit Par le 7 Feb 2013 Publié dans la categorie: Actualités, Célébrités, Culture, Musique, Société


lady-ponce-b

Le Cameroun est un pays qui traverse depuis quelques années une véritable crise des valeurs humaines, une crise de confiance en soi associée à une crise de conscience.

Depuis plus d’une décennie, le sens des valeurs a complètement foutu le camp. L’école et le mérite sont devenus secondaires sinon tertiaires au profit de la facilité. Une vague de “feyman” et de “détourneurs” de deniers publics a pris comme par enchantement la place morale que devrait légitimement occuper dans une société civilisée des travailleurs, des chercheurs, professeurs, artistes, médecins, ingénieurs, politiciens, etc. Aujourd’hui au Cameroun, quelque soit ce que vous faites de bien, vous êtes une personne à détruire d’une manière ou d’une autre (Eto’o Fils, Lady Ponce…). Vos compères sont les premiers à vous mettre des bâtons dans les roues. Notre pays, même au niveau des plus hautes instances fait preuve de clientélisme, de corruption, de mendicité, de cupidité et d’autres maux. Malgré la “Conac”, malgré le “Contrôle supérieur de l’Etat”, malgré le “Tribunal criminel spécial”, malgré les multiples condamnations, rien n’y fait: quel pays incroyable!!!

C’est dans ce même pays qu’aucun concours public n’a plus de valeur intrinsèque; on achète tout, du permis de conduire, en passant par l’acte de naissance jusqu’au permis de chasse. On achète même des postes ministériels… Ne riez pas car j’exagère à peine. C’est dans ce pays qu’on est capable de détourner l’avion du Chef de l’Etat.

C’est dans ce même pays, le seul pays au monde, où il existe deux organismes des droits d’auteur et droits voisins (Cmc et Socam) pour les artistes musiciens; combat qui se déroule au plus haut chef, avec comme un soupçon d’intérêts bassement financiers, ridiculisant nos institutions (Cour suprême, Ministère de la Culture…) dans le monde, sans que personne ne tape du point sur la table. C’est dans ce même pays qu’un Officier de la garde rapprochée du Chef de l’Etat est capable de voler, et pas une seule fois, sa mallette de devises, lors des séjours à l’étranger.

C’est dans ce même pays qu’actuellement un gouvernement entier avec ses Secrétaires d’Etat et Directeurs Généraux des sociétés publiques sont en prison. Un ancien Premier Ministre et 3 anciens Secrétaires Généraux à la présidence de la République coiffent cette belle équipe. C’est dans ce pays qu’on a annoncé la mort du Chef de l’Etat en 2005.

C’est dans ce pays qu’un journal a publié la liste de 50 personnalités désignées à la vindicte populaire comme étant des homosexuels. Ce pays s’appelle le Cameroun.

Plusieurs fois par le passé qualifié en coupe d’Afrique, plusieurs fois champion d’Afrique, quart de finaliste de la coupe du monde en 1990. Voilà deux échecs consécutifs à la qualification à la phase finale de la coupe d’Afrique. Depuis 1972, pas un stade n’y a été construit. Il n’existe plus d’orchestre national ni de maison de la culture (centre culturel camerounais). C’est encore dans ce pays, en 2013, qu’en guise de péage sur nos “routes mortifères”, qu’un individu se baladant en blouse orange dans un flot de personnes vous tend un ticket à 500 FCFA dont lui seul connait la provenance et la destination. C’est le Cameroun. Je m’arrête là… Pour l’instant

Alors, quand une artiste comme Lady Ponce, qui a réussi à sortir du lot de ce bourbier, qui se démarque par son talent et ses textes, par la qualité de ses vidéos avec le peu de moyens (financiers et techniques) dont elle disposait et se fait remarquer tant sur la scène africaine qu’occidentale, des abrutis de toute part inventent un tas de sordidités pour nuire à ses intérêts.

En 2011, avant son accouchement, alors qu’elle vivait tranquillement en famille en région parisienne, on a publiquement annoncé sa mort. Il lui fallu beaucoup de courage pour affronter son accouchement en toute sérénité, n’eût été mon soutien, je ne puis dire ce qui lui serait arrivé. En novembre 2012, alors qu’elle est nominée dans une catégorie pour les KORAS à Abidjan, avec le titre phare “secouer-secouer” de son dernier opus, aucun journal camerounais n’en fait échos, seules des personnes qui lui sont proches, Tchop Tchop, Guy Metang, Boban et moi essayons de faire du bruit autour de cette distinction à venir. Pas une demande d’interview, pas un appel de professionnels de la communication pour essayer de mieux la vendre, que nini…. Aujourd’hui, c’est en vendeuse d’ossements humains qu’on la transforme pour faire diversion sur sa future réussite au niveau international.

Le Cameroun est un pays merveilleux!!!

Comme je l’ai dit au début, ce pays va très mal, bien que cette information soit grave et triste, elle reste heureusement cantonnée dans notre milieu sordide et ethnique; Nos médias relayeurs de telles piètres calomnies même sur le net étant peu lus en raison de leur pauvreté intellectuelle. Je rassure mes amis que leur sœur, leur artiste, leur amie va très bien et est au dessus de ces basses manœuvres d’un autre âge. Ma famille est rassemblée autour de moi et est encore plus forte que par le passé. Ma femme ne s’abaissera pas à faire le moindre démenti public ni officiel sur une histoire qui n’existe que dans le fantasme machiavélique de ceux qui l’ont fait naître. Ne dit-on pas que “ce qui ne vous tue pas vous rend fort?” Merci pour cette publicité gratuite qui ne fera que renforcer sa notoriété. Je vous invite plutôt à écouter “we are the champions” de Lady Ponce, Djibril Cissé, Manu Dibango, et d’autres, qui fera d’elle bientôt, inch allah, une artiste planétaire, avec votre soutien bien évidemment.

Époux de Lady Ponce

Source: Sans Détour

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *