Hébergement Web Mutualisé - Wise Host

Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Rwanda: réactions à l’écrasante victoire de Paul Kagame à la présidentielle


Ecrit Par le 5 Aug 2017 Publié dans la categorie: Politique, Rwanda


0 Flares Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Email -- 0 Flares ×

ENQUÊTE 24: Génocide rwandais, l’histoire truquée. Secret dévoilé 20 ans après, Kagamé inculpé

Au Rwanda, les résultats de l’élection présidentielle sont encore partiels mais ils ne laissent pas de place au doute ni aux surprises. Le président Paul Kagame ne quittera pas le pouvoir. La Commission électorale (NEC) a publié, dans la nuit de vendredi à ce samedi 5 août, des résultats portant sur 80% des bulletins dépouillés et son avance est plus que confortable. Il obtient plus de 98% des suffrages ne laissant que des miettes aux deux autres candidats, l’indépendant Philippe Mpayimana et Franck Habineza, du Parti démocratique vert. RFI a recueilli les réactions du parti au pouvoir et de l’opposition.

Le chef de l’Etat sortant, Paul Kagame, se voit ainsi plébiscité par plus de 98% des votants et réélu pour un troisième mandat de sept ans à la tête d’un pays qu’il dirige d’une main de fer, depuis 23 ans.

La large victoire de Paul Kagame, 59 ans, a d’ores et déjà suscité des réactions. C’est le cas de l’opposant, en exil, Faustin Twagiramungu, ancien Premier ministre et candidat à l’élection présidentielle de 2003. Joint par RFI, il estime qu’il n’y a tout simplement pas eu d’élections.

« Elections ? Je ne sais pas si c’est le mot approprié puisque depuis le 14 juillet de cette année, le président Kagame lui-même a déclaré qu’il n’y avait pas d’élections. Je ne vois pas pourquoi les gens continuent toujours à dire qu’il y a eu des élections », a-t-il déclaré.

L’opposant en exil s’est également prononcé sur le score des deux opposants à Paul Kagame. Selon les résultats partiels publiés, l’indépendant Philippe Mpayimana a obtenu 0,72 % des suffrages exprimés et Frank Habineza, leader du Parti démocratique vert, le seul parti d’opposition autorisé au Rwanda, a recueilli 0,45 % des voix. Ce dernier a reconnu, dans un communiqué, sa défaite.

« Ce qui leur est arrivé m’est arrivé également en 2003. Je ne suis donc pas surpris par les résultats qui ont été donnés à ces deux soi-disant concurrents », a souligné Faustin Twagiramungu avant d’ajouter ce qu’il pensait du taux de participation qui est supérieur à 90%.

« Ceci veut tout simplement dire qu’il n’y a pas eu d’élections. Ce sont des arrangements que l’on fait et voir que la communauté internationale accepte un tel régime et que les chefs d’Etat envoient des messages de félicitations au président Kagame ou au roi Kagame, c’est scandaleux », a-t-il soutenu.

« Nous nous attendions à cette victoire »

Du côté du pouvoir rwandais, Wellars Gasamagera, porte-parole des Forces patriotiques du Rwanda (FPR), parti au pouvoir, ne cache pas sa satisfaction.

« Nous nous attendions certainement à cette victoire et elle sort avec une marge confortable. Nous ne sommes pas déçus », s’est-il félicité.

A la question de savoir si le président aurait pu faire mieux, il répond que « c’est déjà bon. C’est assez confortable. Ça reflète évidemment la volonté des Rwandais. Je ne vois pas ce que nous aurions pu faire pour qu’il fasse mieux que ça. C’est vraiment bon. C’est excellent », a-t-il insisté avant d’ajouter qu’il n’a jamais été dans l’ambition du parti d’enregistrer 100% des voix.

« On ne peut pas avoir, dans un pays comme le Rwanda où il y a 6 millions 600 000 électeurs, tout le monde pensant de la même façon. Donc pour nous, c’est simplement normal ce que notre candidat enregistre. Nous sommes satisfaits de cela », a tenu à souligner Wellars Gasamagera.

0 Flares Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Email -- 0 Flares ×

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *