Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Sanction : Laurent Esso frappe le régisseur de la prison de Bertoua

Le Messager

Ecrit Par le 26 Jan 2016 Publié dans la categorie: Faits Divers


Laurent-Esso
L’instauration d’un permis de visite à 1.000 FCfa à l’origine du courroux de ministre de la Justice et Garde des Sceaux qui l’a relevé de ses fonctions vendredi dernier.

C’est au journal de 17 heures du poste national de la Cameroon radio and television (Crtv) que de Ngang Joh Lamya Mama, administrateur général des prisons, a été relevé de ses fonctions. Sa tête n’a pas pesé lourd dans la balance de Laurent Esso, le ministre d’Etat, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, qui a brutalement mis fin au « règne » du régisseur de la prison centrale de Bertoua. Pour le remplacer, un homme neuf, Théodore Kigha, administrateur principal des prisons, précédemment sous-directeur de l’application des peines et de la réinsertion sociale des détenus au ministère de la Justice.

« L’explosion de joie » observée au moment de la lecture de cet arrêté ministériel montre bien que cette nouvelle était attendue. Au regard des derniers évènements survenus au sein de cette prison au cours du mois de décembre, on pouvait en effet penser que, comme le rapporte une source interne au Minjustice, « les jours de Ngang Joh Lamya Mama à la tête de ce pénitencier étaient comptés, surtout depuis que le dossier de la décision de ce dernier de faire payer, à 1.000 francs Cfa, les visites lors des fêtes de fin d’année 2015, était sur la table de Laurent Esso ».

Revenez lire l’intégralité de cet article dans quelques instants

© Le Messager : Ange-Gabriel OLINGA B.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *