Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Socam: Roméo Dika renonce à briguer la présidence

La Meteo

Ecrit Par le 20 Jan 2014 Publié dans la categorie: Actualités, Culture, Musique, Société


romeo-dika

Serait-ce la paix des braves à la Société civile camerounaise de l’art musical (Socam)? Les artistes-musiciens touchent du bois et veulent croire à la fin des guéguerres de positionnement au sein de la corporation. Ils étaient réunis le 16 janvier à Yaoundé, autour de la ministre des Arts et de la Culture (Minac) pour laver le linge sale en famille et accorder leurs violons. Au terme de 8 heures de huis clos, Roméo Dika, ancien administrateur et candidat malheureux à la dernière élection du président du conseil d’administration (Pca) de la Socam, a dit son «soulagement». Car, confesse-t-il «j’ai pu vider mon sac».

A la question de savoir s’il va à nouveau briguer à la présidence de la Socam, à la suite de l’invalidation de l’élection du «prince» Ndedi Eyango, il répond par cette boutade: «les temps et les chemins de mon accomplissement sont accomplis». Avant de lancer un appel à l’apaisement : «Au-delà des questions de positionnement, il faut penser à l’intérêt général. À un moment, il faut se retirer. C’est ce que j’ai décidé de faire, et c’est ce à quoi j’invite Ndedi Eyango et Sam Mbende» a-t-il lâché à l’endroit des deux artistes, grands absents de la rencontre.

Fédération internationale des musiciens.

Sur ses ambitions au sein de la corporation des musiciens, l’auteur du «mari de ma femme» va soutenir qu’en tant que «républicain», il reste à la disposition de la Socam mais ne souhaite pas être choisi parmi les futurs membres du comité de normalisation mis sur pied. Ceux-ci devront être nommés par la ministre de tutelle. Au passage, Roméo Dika se fera plus précis sur son avenir dans le domaine du droit d’auteurs. «Je suis le premier vice-président de la Fédération internationale des musiciens. Je vise la présidence», va-t-il révéler.

Rappelons que la ministre des Arts et de la Culture a récemment invalidé l’élection de Ndédi Eyango à la présidence du conseil d’administration de la Socam, du fait de nombreuses irrégularités enregistrées lors de l’assemblée général élective, mais aussi à cause de lourds soupçons de nationalité qui pèsent sur «le prince des montagnes». Les travaux de jeudi dernier ont abouti à la création d’un comité ad hoc chargé, entre autre, de toiletter les textes avant de nouvelles consultations. Après l’élection de ses membres, le comité aura deux mois pour rendre sa copie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *