Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

SUISSE: DES CAMEROUNAIS DEMANDENT À L’HÔTEL INTERCONTINENTAL DE CHASSER PAUL BIYA

AfricaPresse.com

Ecrit Par le 15 Aug 2012 Publié dans la categorie: Actualités, Politique


Depuis le 7 août 2012, le chef de l’Etat dirige le Cameroun à partir de Genève en Suisse. Le calendrier de son retour au Cameroun reste pour l’instant flou. Il loge comme d’habitude à l’hôtel Intercontinental avec le directeur du Cabinet civil Martin Belinga Eboutou ; du contre amiral Joseph Fouda, conseiller spécial à la présidence de la République et de Dieudonné Bikele, le chef du protocole d’Etat et une équipe constituée de plus de 40 personnes… aux frais du Cameroun.

Tous les courtisans et la suite officielle du chef de l’Etat logent à l’Intercontinental dont la chambre la moins chère vaut 600.000 francs Cfa la nuitée. En prenant en compte une délégation de 40 personnes logées à l’hôtel Intercontinental, la note s’élève à 24 millions de francs Cfa par jour

Ce n’est pas la première fois que le séjour du président Biya en Europe et les dépenses liées suscitent la controverse. Juillet 2009. Il est en visite officielle à Paris où il rencontre Nicolas Sarkozy. A l’issue de ce tête-à-tête présidentiel, Paul Biya s’accorde une escapade de trois semaines dans la cité balnéaire de La Baule. Le chef de l’Etat et sa suite d’une quarantaine de personnes déposent leurs valises dans deux palaces: L’Hermitage et Le Royal, du groupe Lucien Barrière. Coût de la villégiature: 900 000 euros (environ 585 millions de francs Cfa), révèle Anthony Torzec, le journaliste français auteur de l’enquête sur le séjour présidentiel à La Baule

Camerounais, il est temps

A quand l’interpellation de Paul et Chantal Biya, les vrais cerveaux derrière toutes les affaires rocambolesques de gros sous détournés dans le cadre de l’achat de son avion pendant qu’il contournait les mesures du FMI?

C’est lui qui voulait soutirer de l’argent des caisses de l’Etat par des manœuvres frauduleuses pour s’acheter un avion personnel alors que le FMI, considérant la situation économique catastrophique du Cameroun, son état d’endettement et la misère dans laquelle il a plongé ses compatriotes s’y était opposé.

Aussi les camerounais voudraient voir Chantal Biya justifier devant la justice camerounaise la provenance des importantes sommes d’argent qu’elle dépense à tous vents pour une vie extravagante alors qu’elle est sans emploi.

Pendant plusieurs années, Biya a financé la Rose Croix, une secte en France, avec des milliards du contribuable à travers la SNH qui gère l’argent du pétrole camerounais pour sa protection mystique et occulte puisqu’il ne croit pas que Dieu puisse le faire. Une véritable hémorragie financière pour un pays dont les populations tirent le diable par la queue.

Paul Biya refuse de déclarer ses biens, comme le stipule l’article 66 de la Constitution du Cameroun et incitation des autres de ne pas le faire, manifestant ainsi le mépris pour cet Acte fondamental qu’il a juré, plus d’une fois, la main sur la Bible de respecter et qu’il a manipulée plusieurs fois pour ses propres intérêts, trahissant ainsi la confiance que le peuple a placée en lui.

Paul Biya détourne des biens sociaux pour le compte du Rdpc son parti, qui est une organisation purement privée : voitures, immeubles, personnel de l’Etat affecté en permanence ou occasionnellement dans cette organisation et payé par l’argent du peuple.

Le Rdpc fonctionne depuis 1985, date de sa création, essentiellement sur les fonds du trésor public dont la plupart proviennent de la SNH, aucune contribution des membres sous forme d’achat des cartes et autres gadgets n’étant exigée.

Paul Biya est un criminel, la preuve http://lecode.canalblog.com/albums/les_crimes_de_paul_biya_sur_la_jeunesse_camerounaise/index.html

Avec ces crimes, Paul Biya a peur de la Cour pénale internationale

Après avoir participé à la rédaction du traité fondateur de la Cour pénale internationale (Cpi) et à son adoption le 17 juillet 1998, le Cameroun tarde à s’y soumettre.

Selon l’antenne camerounaise de la Coalition pour la Cour pénale internationale, c’est que le Cameroun ayant des affaires au tribunal pénal international de Gambie, le sommet de l’Etat a peur de l’activisme des Camerounais de la diaspora qui pourraient ainsi porter plainte contre le chef de l’Etat pour diverses raisons, si le Cameroun venait à ratifier le Statut de Rome. Mais ce qui ferait actuellement plus peur aux dirigeants camerounais, c’est que le président de la République, Paul Biya, perdrait sur le plan international, l’immunité à vie que lui confère la Constitution révisée en 2008

Paul Biya, président du Cameroun, résident à Genève est une une injure à notre pays, à tous les Camerounais. Comment font les autres chefs d’Etat qui restent chez eux et travaillent pendant les vacances ?

Pourquoi ceux-là sont inspirés et pas Paul Biya. Le chef de l’Etat peut bien travailler à Mvomeka’a son village natal où le cadre est bien propice à la réflexion même si on va invoquer la pression familiale.

Camerounais, appelez l’hôtel Intercontinental à ce numéro pour demander au front desk de radier Biya Bi Mvondo de la liste de ses clients

Tel: 00 41-22-91 93 939

Fax: 00 41-22-91 93 838

Envoyez leur des milliers de messages à cet Email: inter-geneva@intercontinental-geneva.ch

Evarist Mohbeu
Ekotto Endalle Marlyse
Raoul Pokam
Ondobo Claire
Amvouna Léopold
Boukary Aminou
Oyong Mba Cletus
Adrien Nengwé

© Correspondance : Groupe de Camerounais patriotes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *